Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Abdallah II de Jordanie dissout le Parlement


Rédigé par Jenny Saleh, à BEYROUTH le Mardi 24 Novembre 2009 | Lu 1745 commentaire(s)


La chambre des députés. (crédit Parlement jordanien)
La chambre des députés. (crédit Parlement jordanien)
JORDANIE. Le souverain du royaume hachémite a décidé de dissoudre le Parlement, par décret royal effectif ce mardi 23 novembre 2009, soit deux ans avant la fin de la mandature.

La décision du roi Abdallah II a été annoncée lundi 22 novembre 2009 au soir. Le souverain a par ailleurs demandé au gouvernement jordanien d'organiser des élections législatives anticipées, dont on ne connaît pas encore la date. Mais selon la Constitution, le nouveau Parlement devra se réunir au maximum quatre mois après la dissolution.

Selon la presse locale, le roi aurait décidé cette dissolution —la deuxième depuis son arrivée au pouvoir en 1999 — en raison de critiques massives contre le Parlement de la part de la presse notamment, qui accusent les députés de passivité notamment dans le vote de lois jugées essentielles pour le progrès économique de la Jordanie. Des lois portant sur le dossier énergétique, important pour le royaume hachémite, ont par exemple été reportées.
En outre, certains députés auraient été éclaboussés par des scandales de corruption.

Réduire l'influence de l'opposition

Il apparaîtrait, en filigrane, que le roi souhaite amender la loi électorale avant la tenue des législatives anticipées.

Selon l'agence Associated Press, certains parlementaires accusent le gouvernement jordanien de vouloir évincer l'assemblée, afin de faire passer une série de lois, dont cette loi électorale, qui selon eux, viseraient à réduire l'influence de l'opposition.

Le Parlement jordanien est composé de deux chambres. La Chambre des Députés comporte 110 élus, tandis que le roi nomme les 55 membres du Sénat.

Initialement, si la législature actuelle était arrivée à son terme, les prochaines élections étaient prévues en novembre 2011.