Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

A Martigues le gaz conduit à augmenter la production électrique et à économiser l’eau



Avec son nouveau Cycle Combiné Gaz, la centrale EDF provençale de Martigues va produire plus d’électricité qu’auparavant, sans les nuisances qu’elle générait quand elle fonctionnait au fioul. L’économie d’eau est au cœur de ce double processus de production électrique


            Partager Partager

La Centrale thermique de Martigues vient de passer au gaz, et sera active dès l'été 2012 (photo MN)
La Centrale thermique de Martigues vient de passer au gaz, et sera active dès l'été 2012 (photo MN)

Le 28 mai 2012, les deux turbo-alternateurs des turbines à gaz de la centrale thermique de Martigues Ponteau ont été raccordés avec succès au réseau électrique. Après une année de travaux, le 3 mars précédent, la rénovation de cette centrale de production électrique avait tiré un trait sur la vie précédente de cette unité de production : EDF n’y emploierait plus de fioul lourd.
 
Pratiquement en bord de mer et entourée de complexes industriels, cette unité stoppait régulièrement son activité. Tout au long des années 1990, l’administration française de l’environnement lui demandait régulièrement d’arrêter sa production, dès que le taux de pollution de l’air devenait trop important dans la proche région.
 
Le dioxyde de soufre et les particules qu’elle diffusait font désormais partie du passé. EDF a investi près de 500 M€ pour assurer sa reconversion, et l’augmentation conséquente de sa puissance. La centrale thermique développera en effet, une fois tous les travaux terminés, 930 MW, en triplant la puissance qu’elle développait lorsqu’elle fonctionnait au fioul. 
 
« La diffusion d’oxydes d’azote et de soufre disparaît avec cette rénovation, et nous nous sommes aussi donné les moyens de diviser par trois la consommation d’eau de refroidissement que nous livre le canal de Provence » souligne Jean-Marc Mauchauffée, le directeur du Cycle Combiné Gaz de Martigues Ponteau. La réduction de ses consommations d’eau constituait en effet un engagement d’EDF lors du récent Forum Mondial de l’Eau de Marseille (mars 2012).


L'Equivalent d'une tranche nucléaire

Le premier essai de branchement sur le réseau électrique ont eu lieu avec succès fin mai 2012 (photo MN)
Le premier essai de branchement sur le réseau électrique ont eu lieu avec succès fin mai 2012 (photo MN)

Mais l’électricien historique français doit avant tout produire assez d’électricité pour satisfaire l’ensemble des besoins, tout en évitant les pannes de réseau auxquelles peuvent conduire les montées en flèche de consommation. Un problème récurrent en Provence Alpes Cote d’Azur.
 
« Nous y répondons mieux que par le passé, car la puissance, plus importante, est aussi assez vite mobilisable » affirme Jean-Marc Mauchauffée. Si l’essentiel de la production électrique française reste assurée par des centrales nucléaires, il faut à celles-ci de 8 à 10 heures pour répondre à des sollicitations du réseau. Les barrages hydroélectriques de la Durance permettent d’aller bien plus vite, une douzaine de minutes ! Entre les deux, la centrale de Ponteau, mettant moins de quatre heures à mobiliser 250 MW, pourra jouer un rôle entre production de fond et ultra réactivité.
 
Le Cycle Gaz Combiné, en schématisant, articule une turbine à combustion et une autre à vapeur. De l’air comprimé injecté dans une chambre de combustion y est mélangé à du gaz. La combustion produit des gaz chauds, propulsés dans une rotative dont ils activent la rotation. Celle-ci entraîne un alternateur qui produit l’électricité. Mais la chaleur importante des gaz sortis de la turbine parvient dans une chaudière de récupération. Là sont chauffées des canalisations d’eau, qui alimentent un ballon où l’eau se transforme en vapeur. Envoyée sous pression, celle-ci met en mouvement la turbine, elle aussi couplée à un alternateur, d’où la nouvelle production électrique sera également évacuée vers le réseau de transport électrique. La vapeur est à nouveau transformée en eau, qui permet au cycle de recommencer.


Article réalisé en partenariat avec EDF


Mardi 26 Juin 2012

Lu 2119 fois











RÉFLEXION

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss