Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


7 communes italiennes sur 10 soumises à un risque naturel


Six mois après le séisme de l'Aquila, les glissements de terrain qui ont frappé la région de Messine rappellent l'Italie à ses vulnérabilités. Selon la protection civile italienne, 7 communes transalpines sur 10 sont exposées à un risque naturel. Et il en coûterait 25 Mds€ pour protéger correctement l'ensemble du territoire.


            Partager Partager

25 morts et 40 disparus : c'est le dernier bilan des glissements de terrain qui ont frappé la région de Messine (photo ©DR)
25 morts et 40 disparus : c'est le dernier bilan des glissements de terrain qui ont frappé la région de Messine (photo ©DR)
ITALIE. Après le drame de Messine (nord-est de la Sicile), l’Italie fait ses comptes. 
Selon le patron de la Protection civile transalpine Guido Bertolaso, il faudrait investir la bagatelle de... 25 Mds€ pour protéger le pays des glissements de terrain et des risques sismiques. Un chiffre stratosphérique à la mesure de la menace qui pèse sur la botte.

« Une provocation », pour Silvio Berlusconi qui s’apprête à débloquer en urgence 1 Md€ pour la mise en sécurité des zones exposées aux glissements de terrain. Cette enveloppe viendrait s’ajouter au milliard alloué aux Abruzzes, région frappée par un violent séisme début avril.

Ce décalage des moyens et des besoins attise la polémique. A l’unisson des écologistes, le président de la République, Giorgio Napolitano a appelé le gouvernement à investir « dans la sécurisation du territoire plutôt que dans les grands travaux pharaoniques ».
 

Une allusion directe au projet du pont sur le détroit de Messine, un chantier titanesque relancé le gouvernement de Silvio Berlusconi dont le devis est estimé à 6,1 Mds€. 


Le pont du détroit de Messine en question

Alors que les premiers coups de pelleteuses de l’ouvrage qui doit relier la Sicile au continent sont prévus pour l’année prochaine, le ministre des Transports et de l'Infrastructure Altero Matteoli refuse de faire l’amalgame.

 

Selon lui, le pont est construit par « le secteur privé » et « les travaux qui doivent accompagner la construction du pont » - d'un montant de 1,3 Mds€ supplémentaires - « auraient au contraire permis de réduire les dégâts de la catastrophe ».

 

Au delà de ces considérations financières, cette nouvelle catastrophe met en lumière l’incurie de la gestion locale. Les médias transalpins regorgent de témoignages et autres rapports qui pointent les carences de la planification urbaine.

 

Ainsi, à Gianpileri, bourgade de la périphérie de Messine dont le centre a été dévasté par les coulées de boues, la mairie avait autorisé la construction de maisons sur le lit d’un fleuve, au mépris des règles élémentaires de sécurité.


Un coût de 6 à 7 Mds€ par an

La protection civile pointe le non-respect des règles de construction dans les zones à risques (photo ©DR)
La protection civile pointe le non-respect des règles de construction dans les zones à risques (photo ©DR)

Cette insouciance, l’Italie la paie chaque année au prix fort : le déluge de Messine a fait 25 morts et 40 disparus et 700 sans abri ; six mois après le séisme de l’Aquila qui a fait plus de 300 victimes, plusieurs milliers d’habitants de la capitale des Abruzzes vivent encore dans des maisons préfabriquées. 

 

Selon le responsable environnement du Parti démocrate (gauche), Ermete Realacci, « la facture des calamités naturelles se monte à 6-7 Mds€ par an » dans la botte. 

 

Dans le même temps, le budget de l’Etat en faveur de la prévention des risques de glissement de terrain se réduit comme peau de chagrin : il a chuté de moitié entre 2008 et 2009 (de 510 à 269 M€) et devrait continuer à fondre en 2010 (120 M€).

 

De leur côté, les écologistes brandissent la carte des « écosystèmes à risque », un document réalisé par la Protection civile et l’association écologiste Legambiente qui dresse l’inventaire des risques sur l’ensemble du territoire.


 

Selon cet état des lieux, près de sept communes italiennes sur dix sont exposées à au moins un risque naturel. Parmi celles-ci, 1.700 (20 %) sont soumises au risque de glissement de terrain, 1.285 (16 %) au risque d’inondation et 2.596 (32 %) aux deux.

 

Plus grave, près de 77 % des communes concernées ont sur leur sol des maisons érigées dans les zones à risque et seulement une sur vingt a engagé un plan pour les supprimer. Et dans 42 % des communes l’entretien des cours d’eau et des digues est totalement déficient. 



Mardi 6 Octobre 2009

Lu 2945 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 29 Octobre 2018 - 14:17 Fermeture du port de Bastia

Vendredi 26 Octobre 2018 - 09:07 Séisme marin en Méditerranée occidentale


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.

Publireportage


Le climatiseur mobile, le bien-être à portée de main


Publireportage
Publireportage Castorama




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.