Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






22 morts à Gaza depuis les échanges de tirs entre Israël et le Jihad islamique



            Partager Partager

Avec ses frappes, l'armée israélienne cible les positions du Jihad islamique à Gaza (photo archive ONU)
Avec ses frappes, l'armée israélienne cible les positions du Jihad islamique à Gaza (photo archive ONU)

ISRAËL / PALESTINE. Au lendemain de l'assassinat par une frappe israélienne de Baha Abu al-Ata, commandant en chef du Jihad islamique palestinien, les échanges de tirs se poursuivent entre les deux parties. Mardi 12 et mercredi 13 novembre 2019, selon l'armée israélienne, quelque 250 roquettes et obus de mortier ont été lancées par cette faction rivale du Hamas - lequel n'intervient pas militairement dans cette escalade pour l'instant - depuis Gaza contre des villes (dont Tel Aviv) et des villages israéliens du Centre et du Sud. La plupart (90%) ne sont pas parvenus à destination, détruits par le système de défense antimissile Dôme de fer. Certaines sont tombées dans des terrains vagues et une a frappé une autoroute près d'Ashdod.

Tsahal a répliqué en ciblant
un camp d’entraînement, des usines d’armes et des stocks souterrains de l'enclave palestinienne. Des tanks sont également intervenus pour détruire trois positions frontalières. Au décompte du matin, vingt-deux morts et soixante-neuf blessés étaient recensés par le ministère de la Santé du Hamas à Gaza côté palestinien. Les autorités israéliennes parlent de  plusieurs blessés chez les civils israélien.

Benyamin Netanyaou, premier ministre israélien en sursis alors que son adversaire tente de constituer un gouvernement, demandait au Jihad islamique de cesser les tirs contre Israël, les menaçants de "répondre à chaque attaque par une attaque plus virulente." Un des porte-parole du Jihad islamique, Musab al-Braim indique lui qu'il est "prématuré de parler d'efforts de médiation ou de cessez-le-feu avant que le sang de nos martyrs ne soit sec."


L'Onu tente de désamorcer la situation

Nickolai Mladenov va tenter de désamorcer la situation depuis le Caire (photo : Onu/Eskinder Debebe)
Nickolai Mladenov va tenter de désamorcer la situation depuis le Caire (photo : Onu/Eskinder Debebe)
Selon Khaled al-Batsh, haut-responsable du mouvement, "Israël nous a déclaré ouvertement la guerre (...) Nous ne l'autoriserons pas à modifier les règles d'engagement et Netanyahou en paiera le prix et échouera à nouveau."

Pour Nickolay Mladenov, qui s'est rendu d'urgence au Caire alors que l'Egypte tente une médiation. "Je suis très préoccupé par la grave escalade actuelle entre le Jihad islamique palestinien et Israël, à la suite de l'assassinat ciblé de l'un des dirigeants du groupe à Gaza", indique, dans un communiqué publié mercredi 13 novembre 2019, le coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient.

Il parle de "nouvelle tentative pour saper les efforts visant à améliorer les conditions socio-économiques désastreuses à Gaza et à prévenir un autre conflit dévastateur. L'ONU s'emploie à désamorcer la situation de toute urgence." Nickolay Mladenov dénonce "le lancement aveugle de roquettes et de mortiers sur des centres de population est absolument inacceptable et doit cesser immédiatement. Aucune attaque contre des civils ne peut être justifiée."

Mercredi 13 Novembre 2019

Lu 1173 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.