Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

2010, année des Emirats et du Maghreb pour GSE


Après avoir construit des usines et des plates-formes logistiques en Chine et dans les Balkans, GSE veut asseoir son développement aux Emirats et au Maghreb. Une nouvelle orientation dévoilée le 12 janvier 2010 en Avignon par les dirigeants fondateurs Michel et Jean-Pierre Hugues.



Michel et Jean-Pierre Hugues, deux frères architectes, ont fondé GSE en 1976 avec pour idée de proposer aux industriels de prendre en charge leurs projets de la conception à la livraison. (Photo NBC)
Michel et Jean-Pierre Hugues, deux frères architectes, ont fondé GSE en 1976 avec pour idée de proposer aux industriels de prendre en charge leurs projets de la conception à la livraison. (Photo NBC)
FRANCE / MAGHREB / EAU. GSE, spécialiste français de la conception et de la construction de bâtiments logistiques et industriels et basé à Avignon (sud de la France), table sur un chiffre d’affaires 2009 semblable à celui de 2008 soit 655 M€ dont 60% réalisés à l’international.
Environ un million de mètres-carrés de bâtiments logistiques et de centres de recherche ont été construit.

«Même si nous ressentons un redémarrage, nous ne le percevrons qu’en 2011. Si en France, l’année ne fut pas trop mauvaise, en Grande-Bretagne en revanche nous n’avons plus d’opération tout comme en Espagne, pays durement touché par la crise. Du coup, nous avons transféré momentanément notre personnel qui réside en Grande-Bretagne vers la Norvège qui bénéficie d’un certain dynamisme et où nous construisons deux bâtiments logistiques de 40.000 m2 chacun. La crise nous oblige à trouver des relais de croissance dans de nouveaux pays », explique Michel Hugues.

Vraie demande pour des bâtiments industriels aux Emirats

Et si le groupe maintient ses positions en Chine, où il vient de mettre la dernière main à une usine de fabrication de chaudières pour Alstom, il s’intéresse aux Emirats Arabes Unis. « Nous avons de gros développements prévus aux Emirats avec la création d’une succursale à Abu Dhabi. Malgré ce que l’on raconte sur Dubaï il n’y pas de problème de financement dans ces pays qui pensent à l’après-pétrole. Il y a une vraie demande pour la réalisation de bâtiments industriels. Nous avons également de grands espoirs dans les pays du Maghreb », fait remarquer Jean-Pierre Hugues.

En Algérie, GSE a  signé un contrat d’études d’un avant projet pour la conception et la réalisation du nouveau centre de recherche pétrolière et gazière de la Sonatrach à Oran. L’entreprise a également répondu à l’appel d’offre pour la construction du site où elle est en concurrence avec une société égyptienne.

Le photovoltaïque devrait générer 100 M€ de chiffres d’affaires en 2010

Au Maroc, même si le groupe n’a pas été retenu par Renault pour la construction de l'usine de Tanger, les frères Hugues disent regarder du côté de la sous-traitance et souhaitent vouloir s’installer dans ce pays. « Nous avons signé un contrat d’étude pour un projet logistique à Casablanca pour le compte de la Société Nationale des Transports et Logistique », explique Michel Hugues.

En Tunisie, où le groupe se fournit en charpente métallique, GSE planche sur plusieurs projets dont un dans le domaine aéronautique.

Outre la diversification géographique, 2009 fut marquée également par le renforcement de nouvelles filières, les centrales photovoltaïques en particulier, avec la filiale NAZCA qui devrait générer 100 millions d’euros de chiffres d’affaires.

« Notre but a été d’avoir une véritable diversification d’activité en 2009 même si la logistique représente toujours 60 à 70% de notre activité. Nous avons tiré les leçons des crises antérieures à savoir ne pas être monoproduit et posséder plusieurs implantations », explique Michel Hugues qui ambitionne d’atteindre le « milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici 3 à 5 ans ».

Diversification dans le secteur de la santé

Spécialisé dans les bâtiments logistiques, GSE cherche à se diversifier (photo GSE)
Spécialisé dans les bâtiments logistiques, GSE cherche à se diversifier (photo GSE)
Parallèlement, réputé pour ses bâtiments logistiques, le groupe est un train d’imposer son savoir-faire dans le secteur de la santé avec l’opération de rénovation de la clinique Beauregard à Marseille, le centre psychiatrique de Nogent-sur-Marne ou encore l’hôpital Fourvière de Lyon où l’hôpital Américain de Paris.

GSE participe également à la réalisation du centre R&D de L’Oréal à Saint-Ouen en région parisienne.

Depuis 2006, GSE est détenu à 68% par Tower Brook, un fond d’investissement anglo-saxon, 20% appartenant aux frères Hugues, 6% à CIPM et 6% aux cadres de l’entreprise.

 
Lire aussi : L'international pousse la croissance de GSE  
                   : GSE intensifie son développement en Afrique du Nord


Nathalie Bureau du Colombier


Vendredi 15 Janvier 2010



Lu 4612 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 11:02 Ingérop prend 40% de HPM

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA