Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






14 pays de l'UE s'accordent sur la répartition des migrants secourus en Méditerranée



            Partager Partager

Les Etats membres de l'UE veulent s'entendre pour répartir les migrants secourus en Méditerranée (photo : HCR/Alfredo D'Amato)
Les Etats membres de l'UE veulent s'entendre pour répartir les migrants secourus en Méditerranée (photo : HCR/Alfredo D'Amato)
UNION EUROPÉENNE. Sur une initiative franco-allemande, quatorze pays européens se sont mis d'accord, dont huit "de manière active",  comme le précise Emmanuel Macron, sur un processus d'accueil des migrants secourus en mer Méditerranée.

Les huit États membres concernés sont la France, la Croatie, le Portugal, l'Allemagne, le Luxembourg, la Finlande, la Lituanie et l'Irlande. L'Élysée, qui communique sur ces noms, n'indique pas en revanche les six autres pays.

Lundi 22 juillet 2019 à Paris, alors qu'ils participaient à une réunion de travail sur "les migrations en Méditerranée, les ministres français de l'Intérieur et des Affaires étrangères européens ont convaincu plusieurs représentants d'États membres de l'UE d'accepter le principe de la mise en oeuvre d'un "mécanisme de solidarité", indique le président de la République française. L'annonce d'Emmanuel Macron a été effectuée en présence d'Antonio Manuel de Carvalho Ferreira Vitorio, directeur général de l'Onu pour les migrations, Dimitris Avramopoulos, commissaire européen pour les migrations, et Filippo Grandi, Haut commissaire de l'Onu pour les réfugiés.

Ces pays volontaires s'engagent donc à se répartir les migrants arrivés par la Méditerranée - via principalement un port italien ou maltais - d'après un accord préalablement convenu. Et non plus au coup par coup. Ceci évitera les mésaventures des navires d'organisations humanitaires qui errent à la recherche d'un port pouvant les accueillir avec leurs rescapés, voire, force le blocus comme récemment avec le Sea-Watch 3, placé sous séquestre par la justice italienne, et sa capitaine Carola Rackete, arrêtée en Italie à son arrivée pour "aide à l'immigration clandestine".

"Les ONG ne devraient pas être criminalisées ni stigmatisées"

"Les discussions sont prometteuses concernant la mise en place d’un dispositif temporaire et prévisible pour le débarquement des personnes secourues en mer, ainsi que sur le partage des responsabilités entre États pour les accueillir par la suite. Nous encourageons ces pourparlers à progresser encore. Il est dans l’intérêt de tous d’adopter une approche concertée face à cette situation", commente Filippo Grandi et Antonio Vitorino, dans un communiqué commun. Selon eux, "le rôle crucial joué par les ONG doit être reconnu. Les ONG ne devraient pas être criminalisées ni stigmatisées pour avoir sauvé des vies en mer. Les navires de commerce, sur lesquels on compte de plus en plus pour mener des opérations de sauvetage, ne doivent pas être poussés à transférer les personnes secourues auprès des garde-côtes libyens, ni à les faire débarquer en Libye, un pays dépourvu de ports sûrs".

Une conférence doit se dérouler à Malte sur ce dossier en septembre 2019. Le couple franco-allemand entend préparer le terrain et convaincre le maximum d'États membres avant.

Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur a qualifié cette rencontre de "flop" et regretté que "l'Italie devrait continuer à être le camp de réfugiés de l'Europe."

Selon SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), qui viennent de réarmer un navire humanitaire, la fermeture des ports italiens aux migrants, effective depuis un an, aurait causé plus de 1 000 morts.

Mardi 23 Juillet 2019

Lu 2068 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.