Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


10% des bâtiments historiques de l'ancienne ville d'Alep ont été détruits selon l'Unesco



            Partager Partager

Le jardin de la Grande mosquée d'Alep en janvier 2017 (photo : Unesco)
Le jardin de la Grande mosquée d'Alep en janvier 2017 (photo : Unesco)
SYRIE. De 2013 à 2017, pendant le conflit syrien, la vieille ville d'Alep, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial, a subit d'énormes dommages. Une bataille y a notamment fait rage, qualifiée de guerre médiévale par l'Onu, de juillet à décembre 2016. Plus de 10% de ses bâtiments historiques ont été détruits et plus de la moitié ont subi des dommages modérés ou graves.

C'est ce que révèle un document, "Cinq ans de conflit : l'état du patrimoine culturel dans l'ancienne ville d'Alep ", réalisée par l'Unesco et l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar) en partenariat avec l'organisation Archéologie en danger au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (EAMENA), publié lundi 17 décembre 2018. Le financement a été assuré par le ministère des Affaires étrangères de Norvège et le Fonds d'urgence pour le patrimoine de l'Unesco.

Le document, disponible pour l'instant uniquement en Anglais (une version en Français et une autre en Arabe seront édités début 2019), s'appuie sur l'évaluation de 518 biens, dont trente-et-un concernent la Citadelle et 175 des sites religieux (dont la Grande mosquée), à travers des analyses d'images. Notamment satellites, elles ont permis aux experts du patrimoine culturel de l'Unesco d'analyser des zones normalement inaccessibles.

Un bilan sur l'ensemble de la Syrie en 2019

Remontant aux 2e millénaire avant notre ère, la ville d'Alep est l'un des six sites syriens du patrimoine mondial a avoir été inscrit, en 2013, sur la Liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco.

Loin de juste constater les dégâts, l'étude entend fournir une base technique dans la perspective de la restauration et de la réhabilitation de la ville. "La culture et le patrimoine culturel sont de puissants leviers pour relever les défis du redressement et de la réconciliation dans les villes dévastées par les conflits armés", commente Ernesto Ottone R., sous-directeur général de l'Unesco pour la culture. "Le dialogue, le respect de la diversité culturelle et un sentiment d’appropriation de la part des communautés, aident les villes à se relever des traumatismes de la guerre et à assurer une paix durable", poursuit-il.

Une autre publication similaire mais plus élargie sortira en 2019 pour dresser le bilan de l'ensemble des biens syriens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et sur la Liste indicative du pays.

Voir l'étude complète


Lundi 17 Décembre 2018

Lu 1104 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE