Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

10% d’entreprises accueillies en Provence en 2018 viennent du bassin méditerranéen


Rédigé le Mardi 2 Avril 2019 à 17:32 | Lu 988 commentaire(s)

75 start-up, Pme et grands groupes se sont implantés sur Aix-Marseille-Provence en 2018 contre 68 en 2017 selon Provence Promotion. L'agence de développement économique souligne une internationalisation croissante avec près de la moitié des implantations issues de l’étranger dont 10% en provenance de la Méditerranée.


De G. à dte : Philippe Stéfanini, DG de Provence Promotion, Maximilian Bock (Netwookie), Jean-Luc Chauvin, président de Provence Promotion et sa vice-présidente Béatrice Aliphat et Jaikrishnan Radhakrishna Pillai (Bovlabs). ©NBC
De G. à dte : Philippe Stéfanini, DG de Provence Promotion, Maximilian Bock (Netwookie), Jean-Luc Chauvin, président de Provence Promotion et sa vice-présidente Béatrice Aliphat et Jaikrishnan Radhakrishna Pillai (Bovlabs). ©NBC
MEDITERRANEE. Les soixante-quinze entreprises entreprises ayant vissé leur plaque sur Aix-Marseille-Provence en 2018 ont contribué à la création de près de 1 800 emplois, selon le bilan annuel de l’agence de développement économique Provence Promotion, dévoilé mardi 2 avril 2019, lors de la tenue de son conseil d’administration. 

Près de la moitié de ces entreprises sont étrangères, permettant à l’agence des investisseurs d’affirmer que son territoire est la plus internationale des métropoles françaises. Les projets étrangers représentent 43% des emplois créés à trois ans. 
10% des projets internationaux portés en 2018 proviennent du bassin méditerranéen. « Nous avons attiré la société tunisienne Green Solutions qui développe des systèmes d’irrigation, Alto Solution basée à Agadir au Maroc et LSPA un commissionnaire de transport algérien », détaille Philippe Stéfanini, directeur général de Provence Promotion.  

Marseille : QG vers l’Afrique et la Méditerranée

« L’Amérique du Nord arrive en tête devant le Royaume Uni, l’Espagne et l’Allemagne. Nous allons chercher des entreprises dont la stratégie de développement se situe dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord », explique Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce Marseille-Provence et également de Provence Promotion. 

A ses côtés, un entrepreneur allemand qui, après des études à Cambridge, fonde en 2015 Netwookie en Grande-Bretagne. Maximilian Bock, cofondateur de l’entreprise aux côtés de Fabian Fischer, a développé une plate-forme permettant de recourir à des prestataires de services de confiance (jardiniers, maquilleurs, couturiers,  cuisiniers) dans les pays émergents. Il choisit de conquérir l’Afrique au départ de Marseille soutenu à la fois par TheCamp et le réseau d’entrepreneurs AfricaLink.

Son application lancée au Kenya, il envisage de nouveaux développements en Méditerranée. « Aujourd’hui, nous comptons 600 clients actifs au Kenya, six salariés sur place et nous sommes en train de créer une filiale de cinq personnes à Casablanca », annonce Maximilian Bock qui prévoit d’augmenter ses effectifs en France en 2019 (quatre salariés aujourd'hui). Selon lui, le développement des entreprises africaines se heurte à un manque de financement ce qui représente selon lui 27 mrds€ d’investissements de perdus.

Pour pallier l’insuffisance de Business Angels en Afrique, il vient de créer « B.Africa ». Ce fond bénéficie de l’appui de l’Agence française de développement (AFD) et d’AfricaLink. 
Pour 2019, Provence Promotion se fixe le cap de quatre-vingts entreprises implantées. L’une d’elle est déjà connu, puisqu’il s’agit de l’industriel chinois Quechen avec un investissement record de 105 M€. 




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation