Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

1 600 morts lors de la traversée de la Méditerranée en 2018




Les arrivées sont moins nombreuses mais les décès augmentent sur la route vers l'Italie (photo : HCR)
Les arrivées sont moins nombreuses mais les décès augmentent sur la route vers l'Italie (photo : HCR)
MEDITERRANEE. Selon le rapport "Voyage du désespoir", publié par l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), plus de 1 600 personnes ont trouvé la mort en tentant de rejoindre l'Europe depuis le début de l'année 2018.

Le document constate que le nombre de personnes arrivées en Europe se trouve en augmentation de 130% en Espagne et de 88% en Grèce. Par contre, de janvier à juillet 2018, ils sont 18 500 à avoir atteints les côtes italiennes (23 800 par mer et 3 800 par les frontières terrestres) contre 95 200 sur la même période en 2017.

Dans le même temps, le taux de décès en mer a considérablement augmenté. Pour chaque groupe de dix-huit personnes ayant entrepris la traversée vers les côtes italiennes depuis la Libye ou la Tunisie, entre janvier et juillet 2018, une personne est décédée ou a disparu, contre une sur 42 au cours de la même période en 2017. Sur celle vers les côtes grecques et turques, ce ratio atteint un décès chaque 165 arrivées en 2018 contre un décès pour 318 arrivées en 2017. Ce taux est par contre sensiblement égal sur la traversée Maghreb/Espagne (77 contre 73).

La Méditerranée est l'une des voies les plus meurtrières au monde

Le long de l'itinéraire de la Méditerranée centrale, dix incidents se sont déroulés depuis le début de l'année 2018 (dont sept depuis juin) avec comme conséquence le décès de cinquante personnes au moins. La plupart d'entre elles étaient parties de Libye.
Depuis l'Afrique du Nord vers l'Espagne, plus de 300 personnes ont péri (200 décès sur toute l'année 2017).

"Ce rapport confirme une fois de plus que la traversée de la Méditerranée est l'une des voies les plus meurtrières au monde", souligne Pascale Moreau. Pour la directrice du bureau du HCR pour l'Europe, "alors même que le nombre d’arrivants sur les côtes européennes diminue, il ne s’agit plus de tester la capacité de l’Europe à gérer les chiffres mais à faire preuve de l’humanité nécessaire pour sauver des vies."

Plus de soixante-dix-huit décès de migrants ou réfugiés ont été recensés depuis le 1er janvier 2018 le long des routes terrestres en Europe et aux frontières de celle-ci contre quarante-cinq au cours de la même période en 2017.

Lire le rapport "Voyage du désespoir" ("Desperate journeys") en anglais




Mardi 4 Septembre 2018



Lu 1640 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA