Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info



​Quand les réfugiés syriens dopent la croissance économique turque


Considéré à court terme comme un facteur d’aggravation du chômage, les réfugiés Syriens en Turquie peuvent contribuer à accélérer le rythme de croissance économique du pays. Selon le dernier rapport Femise de septembre FEM43-05, « L’impact à long terme des réfugiés syriens sur l’économie turque », s’avère positif et permettra de doubler le PIB pour passer de 1,9 % à 4 % du PIB entre 2017 et 2028.
Les réfugiés syriens deviennent des acteurs économiques de poids en Turquie. Fournisseurs de main d’œuvre dans l’industrie, majoritairement dans l’économie informelle, ils investissent, épargnent et révèlent une forte capacité entrepreneuriale. De 2014 à 2016, le nombre de sociétés fondées par des Syriens en Turquie a bondit de 168%. Fin 2017, la Turquie comptait 4 793 sociétés syriennes -pour un capital social de 39,1 M€ (247 millions de lires). 1 764 entreprises sont directement détenues par des Syriens. Par ailleurs, les entreprises turques voient leurs charges sociales allégées de 20% en recrutant des Syriens dans la limite de 10% des effectifs. English version


            Partager Partager

​Quand les réfugiés syriens dopent la croissance économique turque
 
 



 

Les premiers temps, freinés par la barrière de la langue et faute de papiers, les Syriens n’avaient d’autres choix que de travailler à vil prix chez les industriels du textile, les fabricants de pièces mécaniques dans les usines reculées de Gaziantep, dans des conditions d’hygiène et de sécurité laissant à désirer. ©NBC
Les premiers temps, freinés par la barrière de la langue et faute de papiers, les Syriens n’avaient d’autres choix que de travailler à vil prix chez les industriels du textile, les fabricants de pièces mécaniques dans les usines reculées de Gaziantep, dans des conditions d’hygiène et de sécurité laissant à désirer. ©NBC
Depuis que le conflit a éclaté en Syrie, en mars 2011, des millions de Syriens ont été contraints à l’exode vers les pays riverains méditerranéens : Turquie, Jordanie, Liban, Égypte et Italie. En 2018, 5,5 millions de Syriens (62% du total des réfugiés ) résident en Turquie, selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat aux Réfugiés. Pour la plupart, la Turquie ne constituait qu’un pays de transit vers l’Europe. Elle est devenue un pays de destination.

Les Syriens sont arrivés massivement dans dix villes situées dans les régions frontalières de Gaziantep, d’Adana avant de gagner progressivement des grandes villes comme Mersin, Ankara, Istanbul, Izmir... Plusieurs études ont constaté l’impact à court terme de cet afflux de population :  hausse du taux de chômage, augmentation du prix des loyers et des produits alimentaires. Par contre ils ont observé que les prix à la consommation diminuent en raison de la baisse des prix ou des services produits par les réfugiés provoquant une pression sur coûts de production.

​Un million d’actifs syriens en 2028 pour une contribution au PIB de 4%

L’impact économique de l’intégration des Syriens en Turquie va s’accélérer au cours des cinq prochaines années. ©NBC
L’impact économique de l’intégration des Syriens en Turquie va s’accélérer au cours des cinq prochaines années. ©NBC
Selon le rapport Femise, coordonné par le professeur Ramon Mahia (AGREEM – Université de Madrid) et avec la contribution du professeur Ahmet Ali Koc au sein de l’Economic Research Centre on Mediterranean countries (CERM) à l’Université Akdeniz de Turquie, l’impact économique de l’intégration des Syriens en Turquie va s’accélérer au cours des cinq prochaines années. Selon le rapport sur « L’impact à long terme des réfugiés syriens sur l’économie turque », (disponible ici) un nouveau trend de croissance est prévu entre 2023 et 2028 avec l’arrivée des jeunes Syriens (+15%) sur le marché du travail. 

Le rapport du Femise évalue l’impact du point de vue de la valeur ajoutée des réfugiés dans l’économie turque. Celui-ci est valorisé à 4,3mds € (27,2 mds de LT) à fin 2017, soit 1,96% du PIB total de la Turquie. Une part qui selon les projections du rapport passera à 4% en 2028 avec un million de travailleurs syriens dans le pays. En plus, l’emploi des Turcs induit par intégration économique des réfugiés syriens était estimé a 132 454 personnes en 2017. 

Pour les auteurs du rapport, l'effet de production des réfugiés est supérieur à leur effet de demande induit pour 2017, 2023 et 2028 respectivement. Cela signifie que la capacité de production des réfugiés syriens en tant que compétences entrepreneuriales et offre de main-d'œuvre semble être plus efficace que leurs effets de consommation sur l'ensemble de la production de l'économie.
Les premiers temps, freinés par la barrière de la langue et faute de papiers, les Syriens n’avaient d’autres choix que de travailler à vil prix chez les industriels du textile, les fabricants de pièces mécaniques dans les usines reculées de Gaziantep, dans des conditions d’hygiène et de sécurité laissant à désirer. Respirant la poussière, les odeurs toxiques, ils travaillent durant de longues heures pour un salaire moyen mensuel de 238 dollars.
Si l’intégration progressive s’est faite avec l’accès au marché du travail, aux services de santé et d’éducation, l’accès à la citoyenneté et les autorisations de séjour au lendemain de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie ont constitué une étape décisive. « L’amélioration des opportunités d’emploi, la montée en compétences, le développement de leurs capacités entrepreneuriales et l’octroi des permis de travail dans des secteurs bien ciblés augmentera encore la contribution des réfugiés à la croissance économique », conclut le Femise.

Lire le rapport FEM43-05 en cliquant ici

Jeudi 3 Octobre 2019


Lu 1317 fois










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA














À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.