Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


« Royal Caribbean va forcément progresser en Méditerranée »


Le nouveau navire de Royal Caribbean, l'Harmony of the Seas, démarre ses croisières en Méditerranée, à partir de son port d'attache de Barcelone. Avec ses 2 747 cabines pouvant accueillir 6 410 passagers et ses 2 300 membres d'équipage, l'arrivée du plus gros paquebot du monde rappelle la place primordiale des croisières en Méditerranée, où l’activité ne cesse de progresser. Interview d'Emmanuel Joly, directeur commercial de Royal Caribbean Cruise Line pour la France et l'Espagne.


            Partager Partager

L'Harmony of the Seas, le plus gros paquebot de croisières du monde et l'un des 24 navires de la flotte de Royal Caribbean (photo F. Matéo)
L'Harmony of the Seas, le plus gros paquebot de croisières du monde et l'un des 24 navires de la flotte de Royal Caribbean (photo F. Matéo)
ESPAGNE / MEDITERRANEE.

econostrum.info : Quels sont vos projets de développement en Méditerranée ?
 
Emmanuel Joly : « La Méditerranée est un territoire où nous allons forcément progresser, puisque nous assurons actuellement l’essentiel de nos croisières dans les Caraïbes. Ceci s’explique bien sûr par l’identité et l’histoire de notre compagnie, à contre-courant de l’activité globale des croisières, qui est concentrée à 80% en Méditerranée. Pour accompagner ce développement, nous proposons notamment des packages pour les vols et transferts. Cette année, nous allons ainsi enregistrer 10 000 places vers les îles grecques au départ d’Espagne grâce à ces packages. Les agences de voyages françaises peuvent aussi vendre ces forfaits aux alentours de 150 € pour les départs de croisières depuis Venise et Rome. L'offre sera également élargie l’an prochain pour les départs de croisières depuis l'Europe du Nord et Barcelone ».
 
Quelles sont aujourd'hui les limites de l'activité de croisières en Méditerranée ?
 
E.J. : « Il s'agit d'une activité en développement. Mais le marché de la croisière s’est replié vers le nord de la Méditerranée. Nous avons notamment délaissé les escales à Tunis et Alexandrie, comme les autres compagnies, car nous devons prendre en compte les considérations de la clientèle qui peut être effrayée par certaines destinations. Tout le monde espère évidemment que cette situation ne durera pas, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’élaborer des stratégies à court terme qui intègrent le sud de la Méditerranée ».

« Nous enregistrons une croissance de 50% cette année en France »

Emmanuel Joly : « Le marché de la croisière s’est replié vers le nord de la Méditerranée » (photo F. Matéo)
Emmanuel Joly : « Le marché de la croisière s’est replié vers le nord de la Méditerranée » (photo F. Matéo)
Quelles sont les perspectives de croissance sur le marché français ?
 
E.J. : « La marge de progression de notre compagnie en France apparait évidente si nous comparons nos résultats avec l'Espagne, où nous captons 15% des croisiéristes, alors que notre part de marché ne dépasse pas 5% en France. Cela dit, nous enregistrons une croissance de 50% cette année dans l’Hexagone, grâce à l’effet « nouveauté » de l’Harmony of The Seas. Nous espérons prendre davantage de place très vite, mais nous restons encore jeunes en France, où nous ne sommes présents que depuis cinq ans. Nous allons aussi profiter mécaniquement de l’augmentation de l'activité de croisières en France, où le nombre de clients pourrait doubler en quelques années, puisque 1% seulement des Français partent en croisière, contre par exemple 3% des Britanniques ».
 
Quelle est votre stratégie commerciale pour atteindre ces objectifs ?

E.J. : « Nous voulons reproduire en France notre modèle espagnol, où les agences de voyage assurent 75% de la distribution. Nous profiterons d'ailleurs des escales hebdomadaires de l’Harmony of the Seas, amarré cet été chaque mardi à Marseille, pour accueillir les agents de voyage et leur faire découvrir les services et les équipements du bateau. En étant bien sûr ouverts à des éductours pour les professionnels qui souhaitent nous connaître davantage. Nous avons enfin sélectionné une centaine d'agences de voyages « ambassadrices » dans le sud de la France et la région parisienne. Il s'agit de vitrines, avec un potentiel de développement dans les croisières que nous voulons accompagner, pour grandir ensemble ».  

Propos recueillis par Francis Matéo, à BARCELONE
Jeudi 9 Juin 2016

Lu 706 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.