Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

William Saurin maquillait ses comptes




L'unique actionnaire falsifiait les comptes pour faciliter les rachats (phot : DR)
L'unique actionnaire falsifiait les comptes pour faciliter les rachats (phot : DR)
FRANCE. Depuis des années, le groupe Financière Turenne Lafayette maquillait ses chiffres selon son nouveau directeur général. Eric Le Gouvello, arrivé aux commandes de l'entreprise agroalimentaire pour assurer la transition de gouvernance après le récent décès de Monique Piffaut, son unique actionnaire, a trouvé des comptes falsifiés lors d'un audit (fausses facturations, stock surévalué...). Le chiffre d'affaires, annoncé à 900 M€ pour 2016 serait artificiellement gonflé.

Financière Turenne Lafayette (ex- Comptoir commercial alimentaire -CCA) détient plusieurs fleurons de l'industrie agroalimentaire française : William Saurin, Madrange, Jean Caby, Garbit, Montagne Noire... Il emploie 3 000 salariés sur vingt-et-un sites industriels dans l'hexagone.

Son ancienne patronne a multiplié les acquisitions d'entreprises en difficulté ces dernières années et présenté des comptes falsifiés pour obtenir les financements des banques pour ces rachats.

Dans un communiqué, publié mercredi 14 décembre 2016, le ministère français de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, indiquait que "face à cette situation, qui représente un risque pour la pérennité du groupe et afin de s’assurer de pouvoir préserver les 3 000 emplois directs et les 1 500 emplois intérimaires et prestataires, l’Etat prendra ses responsabilités pour accompagner la nouvelle direction et les salariés, et se mobilisera, aux côtés des clients, des fournisseurs, des banques et des partenaires historiques du groupe pour soutenir l’entreprise dans cette période."

Le ministère va se mobiliser "dans les prochaines semaines pour accompagner la nouvelle direction du groupe. Des réunions avec les clients, les fournisseurs et les banques seront organisées à brève échéance. Une rencontre avec les organisations syndicales sera également organisée dans les prochains jours."

Intervenant sur la radio Europe 1, Christophe Sirugue, secrétaire d'Etat chargé de l'industrie, a indiqué qu'il envisageait, pour sauver l'entreprise, "un prêt, à côté des banques, pour permettre la pérennité de l'activité." L'Etat français a décidé de "saisir la justice par rapport à la situation du groupe... C'est à elle de regarder comment il est possible qu'il y ait des malversations de cette ampleur, comment il est possible que cela n'ait pas été révélé. Notre responsabilité, c'est de faire toute la lumière au travers de la justice sur ce dossier", ajoute-t-il.


Eric Apim


Jeudi 15 Décembre 2016



Lu 971 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Mars 2012 - 15:14 La logistique s'adapte au marché du vin

Vendredi 7 Avril 2017 - 16:41 Agrokor fait trembler les Balkans

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise