Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Vivendi regarde vers le sud


Vivendi pousse ses pions en France, en Espagne et en Italie pour constituer un groupe latin couvrant le secteur des médias... au sens large du terme.



Vincent Bolloré construit un groupe "latin". Photo Vivendi.
Vincent Bolloré construit un groupe "latin". Photo Vivendi.
FRANCE. Vivendi a publié ses comptes 2015 le 18 février 2016. Le groupe de Vincent Bolloré annonce un chiffre d'affaires de 10,762 mrds €, en progression de 6,7%, pour un résultat net part du groupe en recul de 59,3 % à 1 932 M€.
 
Le groupe français réalise 60% de son activité à l'international. Leader mondial de la musique enregistrée avec 34 % de parts de marché, Vivendi souligne dans un communiqué « sa volonté d’investir en Europe du Sud, marché qui partage une culture et des racines latines identiques aux siennes ».
 
Vivendi détenait jusqu'au 15 février 21,39 % des parts de l'opérateur italien Telecom Italia et 0,95 % de son homologue espagnol Telefonica. Le groupe a déjà indiqué à plusieurs reprises qu'il envisageait de monter dans le capital de Telefonica.
 
En Italie, Vivendi vient de passer en quelques jours à 22,8% du capital de Telecom Italia. L'opérateur sort d'une année noire. En 2015, son bénéfice net du groupe s’est effondré à 150 M€ contre 1,35 mrds€ en 2014. Les ventes ont chuté de 8,6% sur la même période, pendant que la dette progressait de 627 M€ en 2015 pour se situer désormais à 27,278 mrds €. En juillet 2015, Telecom Italia a annoncé 1 700 réductions de postes et prévoit d'ici 2018 plus de 12 mrds € d'investissement.
 
Vivendi explique que « l’investissement dans Telecom Italia constitue une opportunité pour le Groupe d’être présent et de se développer sur un marché dont les perspectives de croissance sont significatives et dont l’appétence pour les contenus de qualité est très forte. Dans le cadre de sa politique d’investissement dans des contenus latins, Vivendi explore par ailleurs des opportunités d’investissement dans plusieurs sociétés de production en Europe du Sud ».

Un groupe "latin"

En contrôlant des sociétés de production, Vivendi réduit la dépendance en matière de programmes. Le groupe possède déjà Canal+, Studiocanal, Studio Bagel, les labels d’Universal Music Group, et depuis 2015 les sociétés Flab Prod, Studio+, Can’t Stop. Il détient également 26,2 % au capital de Banijay Zodiak, un des plus grands producteurs et distributeurs indépendants de programmes télévisuels au monde, 30% de Mars Films.
 
Vivendi vient de conclure un accord de distribution exclusive de beIN Sports et a lancé deux OPA hostile sur Gameloft et Ubisoft. « Ces investissements participent d’une vision stratégique de convergence opérationnelle entre les contenus et les plates-formes de Vivendi et les productions des deux sociétés » précise Vivendi.
 
Vivendi s’intéresse également à Médiaset Premium, filiale du groupe Mediaset (Berlusconi) et équivalent en Italie de Canal + pour la France. Mais les 900 M€ proposés apparaissent insuffisants aux yeux des Italiens. Telefonica possède 11% de Médiaset Premium...

 
La constitution d'un « groupe latin » semble en marche.


Gérard Tur


Lundi 22 Février 2016



Lu 2580 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.
















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA