Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Une zone économique "chinoise" en Egypte avant 2011


Lors du sommet Chine-Afrique qui s'ouvre dimanche 8 novembre 2009 à Charm Al Cheikh, les dirigeants chinois et égyptiens vont annoncer la création d'une "zone économique spéciale" sur les bords de la Mer Rouge pour accueillir les entreprises chinoises.



L'usine de l'entreprise chinoise Nile Textile Group à Port Saïd, en Egypte (photo Nina Hubinet)
L'usine de l'entreprise chinoise Nile Textile Group à Port Saïd, en Egypte (photo Nina Hubinet)
EGYPTE / CHINE. Alors que les investissements chinois en Egypte ont atteint 336 M€ en 2008, les autorités des deux pays ont décidé de mettre en place une "zone économique spéciale" (ZES) pour les entreprises chinoises près de la station balnéaire d'Ayn Sukhna, située sur la rive ouest de la Mer Rouge, à 120 kilomètres du Caire.

La ZES d'Ayn Sukhna, qui doit ouvrir ses portes avant 2011, s'étendra sur six kilomètres carré et accueillera des entreprises des secteurs textile, automobile, et informatique notamment. C'est l'une des cinq zones économiques spéciales initiées par le gouvernement chinois en Afrique. L'objectif est d'attirer les investisseurs par des conditions de production et d'exportation préférentielles, sur le modèle des ZES chinoises.

Facilités d'exportation

La zone sera gérée en partenariat par le gouvernement égyptien et Teda-Egypt, une joint-venture créée par l'entreprise d'Etat chinoise Teda et le Fonds sino-africain de développement. "Teda-Egypt, qui fait la promotion de la zone auprès des investisseurs chinois, prévoit d'y installer 180 usines, qui devraient créer environ 40 000 emplois", se félicite Ahmed Amin, vice-président de l'Autorité générale des investissements égyptienne.

Cette ZES "chinoise" s'intègrera dans la zone économique du Nord-Ouest du Golfe de Suez, qui accueille déjà un grand nombre des 850 entreprises chinoises présentes en Egypte. "Les entreprises de la ZES bénéficieront d'un guichet unique pour leurs démarches administratives, d'une exonération des droits de douanes pour les importations de matières premières, de réductions d'impôts, et pourront vendre sur le marché local", énumère Ahmed Amin. "Surtout, les entreprises étrangères bénéficieront des accords commerciaux de l'Egypte en matière d'exportation."

Le textile en ligne de mire

C'est l'une des raisons qui poussent de plus en plus d'entreprises chinoises à s'expatrier en Egypte : il leur est beaucoup facile d'exporter leurs produits manufacturés vers les Etats-Unis ou l'Europe depuis l'Egypte. En plus des économies réalisées sur le transport, elles évitent les barrières commerciales imposées aux produits chinois.

La Chine est ainsi le premier pays investisseur dans le secteur du textile en Egypte. Installée depuis dix ans dans la zone franche de Port Saïd, l'entreprise chinoise Nile Textile Group prospère. "Grâce aux accords commerciaux de l'Egypte, nous pouvons exporter notre marchandise vers les Etats-Unis sans payer de droits de douane", explique Mohamed Abdel Samih, le responsable administratif de l'entreprise qui emploie 480 ouvriers égyptiens.

Prochaine étape de l'expansion du textile chinois en Egypte : la création d'une "cité textile" à Sohag, dans le sud du pays.

Lire aussi : Le textile égyptien va être subventionné
Et : Exportations de textile vers l'Europe : les pays méditerranéens résistent mieux que l'Asie


Nina Hubinet, au CAIRE


Vendredi 6 Novembre 2009



Lu 4905 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise