Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Une loi de sécurité économique pour faire taire les opposants




Le président Ben Ali. Photo DR.
Le président Ben Ali. Photo DR.
TUNISIE. Sous couvert de « sécurité économique » et « d'atteintes aux intérêts vitaux » du pays, la Tunisie s'apprête à adopter une loi qui fait frémir les démocrates.

Les organisations non gouvernementales et l'opposition tunisienne critiquent ce texte adoptée mardi 15 juin par la chambre de députés en lui reprochant de criminaliser les critiques portées à l'encontre du gouvernement.

Les Tunisiens n'auront plus le droit désormais de nouer des contacts, « de manière directe ou indirecte », avec des « agents d'une puissance étrangère ou d'une institution ou organisation étrangère" si ces derniers portent préjudice « aux intérêts vitaux de la Tunisie ».
Ce texte extrêmement vague pourrait conduire devant les tribunaux les militants tunisiens des droits de l'homme qui correspondent avec des ONG ou des médias étrangers.

Rappelons que l'Union Européenne met en balance la démocratisation de la Tunisie en échange de la signature d'un accord de partenariat avancé. D'un point de vue strictement économique, les dénonciations de tortures et autres agissements antidémocratiques nuisent bien au intérêts vitaux de la Tunisie. Le ministre tunisien de la justice et des droits de l'homme Lazhar Bououni, a expliqué que « les crimes visés concernent notamment l'incitation de parties étrangères à ne pas accorder de crédits à la Tunisie, à ne pas investir dans le pays et à boycotter le tourisme ».

La Ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme estime que cette loi constitue « un danger pour les libertés publiques ».


Gérard Tur


Jeudi 17 Juin 2010



Lu 2158 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte


Commentaires

1.Posté par ASERIMOK le 17/06/2010 17:13
Bon gré mal gré la Tunisie bouge et balaie toutes les ordures sur son chemin ! Les droits des peuples passent devant tous les autres droits - cette loi fera date dans l'histoire contemporaine et avant gardiste de notre pays - ainsi tous ceux qui ont toujours péché dans la boue sauront à quoi s'en tenir. En fait je viens de voir l'émission de Fr24 sur cette loi - pourquoi s'emportent-t-ils ainsi et de quoi ont-ils peur s'ils sont si patriotiques et si honnêtes ! Sauf s'ils se sentent mouillés quelque part !

2.Posté par salah ZEGHIDI --Tunis le 19/06/2010 19:54
Cette loi liberticide est stupide, inutile, mais surtout DANGEREUSE, dans un pays où le système politique a phagocyté l'appareil judiciaire et l'a mis à son service... À la LIGUE TUNISIENNE DES DROITS DE L'HOMME, nous avons fermement condamné cet amendement élaboré presque en catimini et voté avec une rapidité déconcertante... Militer pour que son pays (ou même un autre) soit isolé économiquement, ou commercialement ou soit l'objet d'une sorte d'embargo parce que les libertés sont violées ou parce que la démocratie est très largement absente ne me semble pas raisonnable ni d'ailleurs efficace. Nous sommes, en Tunisie même, des dizaines et des dizaines de démocrates, d'opposant(e)s, de militant(e)s des droits de l'homme qui condamnons fermement la loi scélérate et liberticide qui vient d'être votée à l'esbroufe, mais qui pensons que le combat qui mènera notre pays à la transition démocratique, au respect des libertés et des droits humains, c'est le combat du peuple tunisien, de ses élites, de sa société civile, de ses partis démocratiques qui rejettent tout système politique fondé sur le despotisme, celui qui règne aujourd'hui comme celui, à référence religieuse et à caractère théocratique et contre lequel il faut rester vigilant... C'est un combat difficile qu'il faut que nous menions, selon un agenda essentiellement national, tout en comptant sur la solidarité internationale, à savoir celle des peuples, des mouvements syndicaux et associatifs démocratiques.. Pour l'heure, il convient de tout faire pour abroger cette loi inadmissible et indigne de notre pays qui va constituer une épée de Damoclès sur la tête de tou(te)s nos miltant(es pour la démocratie et les droits humains, surtout (mais pas seulement) ceux et celles qui se battent ici sur le terrain, dans des conditions dont tout le monde connaît ou imagine les difficultés...

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise