Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Une grande partie de la jeunesse marocaine exclue, selon la Banque mondiale


Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, la moitié des 15-29 ans au Maroc n’est ni au travail, ni à l’école.



Jeunes manifestants à Casablanca (photo Christelle Marot)
Jeunes manifestants à Casablanca (photo Christelle Marot)

MAROC. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, « Promouvoir les opportunités et la participation des jeunes au Maroc », la jeunesse marocaine souffre d’une grande exclusion.

Près de la moitié des 15-29 ans n’est ni à l’école, ni dans la vie active. Cette tranche d’âge représente 30% de la population totale et 44% de la population en âge de travailler.

« Ces jeunes ont été exclus de la croissance économique soutenue que le pays a connue durant la dernière décennie (5% en moyenne), souligne le rapport. Pourtant, la jeunesse pourrait être un moteur de la croissance et du développement économique au Maroc. Au contraire, leur exclusion constante de la vie économique et civique pourrait entraver la croissance économique et provoquer des tensions sociales. »

80% des jeunes sans emploi ont un niveau inférieur à l’enseignement secondaire.

Les programmes gouvernementaux pour appuyer ces jeunes dans leur recherche d’emploi semblent avoir un impact limité.


88% des jeunes travailleurs n'ont pas de contrat de travail

Parallèlement, une grande partie des jeunes au travail indiquent avoir des emplois de faible qualité, souvent même sans aucune sécurité du travail ni avantage. Environ 88% des jeunes travailleurs ne possèdent pas de contrat de travail et déplorent également le sous-emploi (notamment dans le secteur informel où les emplois sont souvent temporaires ou à temps partiel) et les mauvaises conditions de travail.

Les jeunes Marocains pensent avoir très peu de contrôle sur leur avenir économique. Pour eux, sans réseaux ou connaissances, difficile d’obtenir un travail décent. En raison du manque de perspectives, un jeune sur trois désire ou envisage sérieusement de quitter le Maroc.

Oisifs, isolés, découragés, exclus de la vie sociale et civique, ces jeunes Marocains sont exposés à la délinquance et à la drogue, avertit le rapport.

Ce rapport s’appuie sur une enquête réalisée auprès des ménages et de la jeunesse au Maroc entre 2009 et 2010, auprès d’un échantillon de 2000 ménages.





Mardi 15 Mai 2012



Lu 1526 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise