Econostrum
pub

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Une formation des jeunes Méditerranéens inadéquate


L’avenir des jeunes est au centre de deux études internationales qui pointent d’une part les défaillances de l’enseignement supérieur en zone MENA et d’autre part les problèmes liés au manque de perspectives d’emploi pour les jeunes.



Les pays méditerranéens ont besoin de plus d'ingénieurs. (photo : CE)
Les pays méditerranéens ont besoin de plus d'ingénieurs. (photo : CE)
MÉDITERRANÉE. La formation et l’emploi des jeunes en Méditerranée mobilisent les cerveaux des organisations internationales. La problématique n’est pas nouvelle, mais avec les revendications du printemps arabe, elle revêt encore plus d’importance. La Banque mondiale, l’Agence française de développement (AFD) et le Centre de Marseille pour l’intégration en Méditerranée (CMI) viennent ainsi de publier une étude sur l’enseignement supérieur au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA). Les auteurs pointent la médiocre employabilité des diplômés universitaires, essentiellement tournés vers les sciences humaines, avec pour principal débouché l’administration.

En outre, bien que des progrès dans l’accès aux études supérieures aient été constatés dans la zone MENA entre 2000 et 2010, la proportion de personnes diplômées demeure faible : « Alors que 20 % de la population âgée de 25 ans ou plus sont diplômés du supérieur en Irlande, cette proportion est inférieure à 10 % dans la région MENA prise dans son ensemble et peut même tomber en dessous de 5 % dans certains pays », note le rapport. C’est le cas notamment de la Syrie dont les diplômés du supérieur ne représentaient que 2,3% de la population en 2010, selon les auteurs.

Enfin, les formations à forte valeur ajoutée pour l’économie ne séduisent pas suffisamment les étudiants de MENA. La proportion d’élèves ingénieurs, par exemple, est en deçà des besoins des pays méditerranéens. À l’issue de leurs études, les jeunes peinent à intégrer le marché du travail. Les auteurs notent que « le taux de chômage des jeunes (21 % au Moyen-Orient et 25 % en Afrique du Nord) y est beaucoup plus élevé que dans n’importe quelle autre région du monde, avec un nombre disproportionné de jeunes femmes et de nouveaux diplômés ».

Une génération traumatisée

Un problème que l’Organisation internationale du travail (OIT) prend très au sérieux. Dans son édition annuelle des tendances mondiales de l’emploi des jeunes, l’OIT met en garde contre le «traumatisme de toute une génération de jeunes travailleurs, confrontée à un dangereux mélange de chômage constamment élevé, d’inactivité et de travail précaire croissant dans les pays développés, ainsi qu’à une multiplication du nombre de travailleurs pauvres dans les pays en développement ». Le rapport de l’OIT ajoute qu’au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, au cours des vingt dernières années, près d’un jeune sur quatre s’est retrouvé au chômage.


L’emploi dans le monde arabe était aussi au cœur des réflexions du Forum économique mondial qui se réunissait en Jordanie du 21 au 23 octobre 2011. Les participants ont encouragé les investisseurs à prendre plus de risques dans le monde arabe. Deux rapports ont été publiés à l’issue des débats : le premier porte sur la compétitivité dans le monde arabe et le second sur l’entreprenariat.



Caroline Garcia


Mardi 25 Octobre 2011



Lu 2084 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 18 Juillet 2014 - 09:14 La CONECT va aider les porteurs de projet en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertTurquie : les risques assumés de l’option kurde
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
L’accélération brutale de la crise au Proche Orient avec l’exportation du conflit syrien en Irak, a deux conséquences pour la Turquie...

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL’économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d’acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d’Algériens.

avis d'expertLa diaspora maghrébine : un potentiel économique à exploiter pour favoriser le développement économique de la région méditerranéenne
 
Amal Chevreau, responsable du pôle Etudes d'Ipemed
La circulation des personnes constitue la quatrième dimension de la mondialisation, aux côtés de celle des marchandises, des flux financiers et de l'information...
 

Autres avis d'experts