Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un tiers des raffineries italiennes menacées de fermeture




La raffinerie de Gela, une des 5 raffineries italiennes menacées de fermeture - photo dr
La raffinerie de Gela, une des 5 raffineries italiennes menacées de fermeture - photo dr

ITALIE. L'Union Pétrolière Italienne, qui regroupe les principales entreprises du raffinage et de la distribution de carburant, tire la sonnette d’alarme.

 

Ce 2 février 2010, lors de la présentation du bilan 2009 du secteur, son président, Pasquale De Vita a indiqué que « 4 à 5 des 16 raffineries transalpines » étaient menacées de fermeture à cause de la chute de la consommation de produits pétroliers.



 

L’Union qui estime à 1 md€ le montant des pertes cumulées du secteur en 2009 précise que les sites menacés sont les raffineries de Livourne (nord-ouest), Pantano, près de Rome (centre-ouest), toutes deux en quête d’un repreneur, de Falconara, près d’Ancone (centre-est) et celles de Tarante (sud) et de Gela (côte sud de la Sicile) qui ont cessé provisoirement leur activité, faute de demande.

 

Chaque raffinerie faisant travailler « en moyenne 1.500 salariés directs et indirects », de telles fermetures pourraient laisser sur le carreau « près de 7.500 emplois », a affirmé M. De Vita.




Consommation en chute libre et contraintes environnementales

La consommation de produits pétroliers a dégringolé de 4,9% l’an dernier dans la botte, observe l'Union dans son rapport sur 2009 et « les exportations qui représentaient au cours des années précédentes une possibilité de rééquilibrer sont aussi en forte contraction ».


 

Conséquence, le taux d'utilisation des raffineries italiennes a baissé en 2009 à 82% contre une moyenne de 95% sur la période 2005-2008.

 

En cinq ans, le raffinage italien a vu sa capacité de traitement « réduite de 85 à 60 millions de tonnes », se désolent les professionnels.


Les raffineries transalpines subissent de plein fouet la concurrence de leurs homologues des pays du Moyen Orient « dont les coûts sont plus bas » car ces dernières « ne sont pas soumises aux obligations de réduction des émissions polluantes imposées par l’Union européenne », se plaint l’Union. 





Mercredi 3 Février 2010



Lu 2696 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise