Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un remaniement partiel du gouvernement fait des remous en Tunisie




Le premier ministre tunisien peine à maintenir l'union nationale (photo : DR)
Le premier ministre tunisien peine à maintenir l'union nationale (photo : DR)
TUNISIE. L'annonce d'un remaniement partiel du gouvernement tunisien, samedi 25 février 2017, fragilise l'union nationale voulue par le premier ministre Youssef Chahed.

Si les nominations d'Ahmed Adhoum, ancien ministre des domaines de l'Etat, au poste vacant de ministre des Affaires religieuses, et d'Abdellatif Hmem (directeur général de l'Office tunisien du tourisme tunisien) comme secrétaire d'Etat au Commerce - il remplace Fayçal Hafiane - semblent passées inaperçues, il n'en va pas de même pour l'arrivée de Khalil Ghariani au ministère de la Fonction publique et de la Gouvernance. Ce membre influent du syndicat l'Union tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (Utica) remplace à ce poste Abib Briki issu de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT). Un patron contre un syndicaliste.

L'UGTT n'a pas tardé à dénoncer ce limogeage qu'il attribue à la volonté du gouvernement d'accélérer la privatisation des entreprises publiques. La centrale, qui n'aurait pas été consultée, évoque un "dépassement" de l'accord de Carthage qu'elle avait signé pour un gouvernement d'union nationale.

Intervenant à la télévision tunisienne, Youssef Chahed a voulu tout de suite désamorcer la polémique en insistant sur la "nécessité de cohésion au sein de l'équipe gouvernementale" tout en annonçant une "période économiquement difficile pour la Tunisie".
Le chef du gouvernement préparerait un autre remaniement plus complet selon la presse tunisienne.




Lundi 27 Février 2017



Lu 1101 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Quatre chantiers pour la renaissance de l’Europe


avis d'expert

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe d'analyse JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA