Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un rapport de l'OCDE pointe du doigt les déficiences du port de Marseille


Sans surprise, l’étude publiée en décembre 2012 par l’OCDE met en lumière le déclin depuis quarante ans de la performance du port de Marseille, distancé par ses voisins du range Nord et de Méditerranée. Paradoxe : Le port de Marseille profite davantage à l’économie francilienne et Rhône alpine qu’à la région PACA.



L'OCDE estime que le port de Marseille crée entre 40 000 et 45 000 emplois. (Photo GPMM)
L'OCDE estime que le port de Marseille crée entre 40 000 et 45 000 emplois. (Photo GPMM)
FRANCE. Cherchez l’erreur… 109 millions de tonnes transitaient par Marseille-Fos en 1974 et 88 millions en 2011. Mécaniquement, le port a perdu au fil des ans de sa superbe.
Même s’il conserve sa place de plus grand port français, sa part de marché est passée de 3,1% en 2001 à 2,4% en 2010. S’agissant du trafic de conteneurs, Marseille-Fos s’est laissé dépassé par les ports de l’ouest de la Méditerranée.

« Cette croissance stagnante (-2% entre 1990 et 2011) contraste avec les taux de croissance d’Anvers (+83%) et avec ceux des ports espagnols de Valence et d’Algésiras, dont les taux de croissance sont encore plus spectaculaires, s’élevant respectivement à 427 % et 238 % sur la même période. Les taux de croissance restent plus modérés pour le Havre (27%) et Gênes (+16%), tout en restant supérieurs à ceux de Marseille-Fos », note l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) dans son étude publiée en décembre 2012.


Une connectivité similaire à Barcelone et Gênes

6% de bénéfice pour la région PACA contre 30% pour la région parisienne. (Photo GPMM)
6% de bénéfice pour la région PACA contre 30% pour la région parisienne. (Photo GPMM)
S’agissant de la connectivité maritime, le document démontre une grande similarité de Marseille-Fos avec les ports voisins de Barcelone, Valence et Gênes en ce qui concerne les fonctions de connectivité portuaire. Des ports caractérisés par leur centralité aux fonctions de hub limitées.

Seul Algésiras peut être, selon l’OCDE, considéré comme un hub mondial en Méditerranée. « Son concurrent, Tanger-Med au Maroc n’a pas été capable d’atteindre des niveaux similaires de centralité et d’agglomération et se place derrière Marseille-Fos », ajoute le document.

Si les armateurs inscrivent Marseille dans leurs itinéraires (14 des 60 routes Asie-Méditerranée), Port Saïd y figure 26 fois, loin devant Gênes (21) et Barcelone (21) !  Ces ports présents sur les mêmes services maritimes ne se trouvent pas en concurrence. En termes, de lignes maritimes de courte distance, Izmir arrive en tête devant Barcelone et le Pirée, Marseille se contentant d'une 19ème position.

Coefficient multiplicateur de 2,01

Du point de vue de l’efficacité, que l’OCDE mesure par le temps de manutention des conteneurs, Marseille se situe dans la moyenne des ports de Méditerranée avec une efficacité supérieure à Gênes et Tarragone.

Le port de Marseille-Fos, très gros pourvoyeur de main d’œuvre fait travailler entre 40 000 et 45 000 personnes, deux fois plus qu’au Havre et trois fois plus qu’à Dunkerque. Ce qui conduit l’OCDE a évaluer à 4 mrds €, soit 3% du PIB de la région PACA, la valeur ajoutée du cluster portuaire de Marseille-Fos. L’OCDE introduit la notion de coefficient multiplicateur. Cette donnée économique inédite conduit les experts à indiquer « qu’une nouvelle demande d’un euro à l’intérieur du complexe portuaire génère un euro supplémentaire d’offre dans l’économie française. »

Un tiers de cet effet multiplicateur du port bénéficie à la région Ile-de-France et à Rhône-Alpes, compte tenu des échanges du port avec ces deux régions. La région PACA ne tire que 6% de cet euro supplémentaire…

Une révélation qui inquiète Bernard Morel, vice-président de la région Provence Alpes Côte d'Azur en charge de l’économie : « A quoi bon développer et investir dans le port. Il existe un vrai problème d’arrimage du port à son activité économique », soulignait-il le 19 décembre 2012 lors de la présentation officielle de l’étude à Marseille devant les professionnels de la place portuaire et les représentants des collectivités territoriales.

Ces derniers se sont déclarés majoritairement déçus par les résultats et les préconisations de l’étude à commencer par le premier adjoint au maire de la ville Roland Blum qui vient tout juste de signer une charte Ville-Port pour une communauté de destins. « J’aurais aimé avoir des pistes concrètes. Je n’ai pas trouvé de solution originale si ce n’est nous dire qu’il fallait que l’État soit moins présent et régionaliser la gouvernance », a-t-il précisé.

Parmi les préconisations, l’étude suggère de développer une perspective commune pour les bassins Ouest sur le long terme, initier des politiques commerciales proactives, développer un plan d’action concret pour attirer les services maritimes internationaux.

Olaf Merk, co-auteur de l’étude, préconise également d’améliorer l’image du Grand port maritime de Marseille et une révision de son Plan Stratégique. Ce que le président du directoire du port, Jean-Claude Terrier, s’est engagé à faire dès 2013.

Consulter l'étude complète de l'OCDE sur le Port de Marseille-Fos




Jeudi 20 Décembre 2012



Lu 1999 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 27 Septembre 2017 - 08:24 Corsica Ferries va desservir les Baléares


Commentaires

1.Posté par DE LA SERRAZ le 30/12/2012 14:03
POURQUOI MENT-ON SUR LES VRAIES RAISONS DU DECLIN DE MARSEILLE?

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA













EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF