Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un projet pour améliorer la qualité de l’air en Méditerranée



L’Institut de la Méditerranée a réuni Marseille, Valence, Tripoli et Aqaba autour d’un projet visant à améliorer la qualité de l’air dans ces villes côtières qui doivent gérer à la fois les enjeux de l’industrialisation et du tourisme.



A Aqaba, l'activité portuaire génère une importante pollution de l'air. (photo F. André)
A Aqaba, l'activité portuaire génère une importante pollution de l'air. (photo F. André)
L’Institut de la Méditerranée vient de prendre la tête d’un projet visant à mesurer, puis à améliorer la qualité de l’air dans quatre métropoles : Marseille (France), Valence (Espagne), Tripoli (Liban) et Aqaba (Jordanie). "Peu de villes sont équipées pour réaliser de bonnes mesures", observe Vincent Wallaert. Le coordinateur du projet à l’Institut de la Méditerranée explique que Gouv’airnance permettra de dresser un état des lieux des ressources existantes et de définir une méthode de mesure qui pourrait s’appliquer dans toutes les villes.
 

L’enjeu est de taille : la pollution atmosphérique fait 400 000 victimes dans le monde chaque année. Partout les professionnels de santé constatent une augmentation des pathologies respiratoires, bien qu’aucun chiffre ne soit avancé de façon fiable. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que « des centaines de millions de personnes souffrent chaque jour de maladies respiratoires chroniques ».

La pollution atmosphérique constitue également un facteur aggravant de réchauffement climatique. La Méditerranée est concernée au plus haut point par ce phénomène : « l’urbanisation y est concentrée sur les côtes, note le président de l’Institut pour la Méditerranée, Henry Roux-Alezais. Or, contrairement aux idées reçues, le vent ne balaie pas la pollution dans l’air. De plus le soleil accélère la transformation de l’ozone ».

En collaboration avec Atmopaca, l’association chargée de mesurer la qualité de l’air en Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Institut de la Méditerranée propose d’articuler la gestion intégrée de la qualité de l’air aux grands enjeux de la gouvernance urbaine : énergie, transports, climat.


2 M€ pour trois ans

A Tripoli, il s’agit de fonder un laboratoire de monitoring environnemental équipé de moyens de mesure de la qualité de l’air. Le Liban a bien mis en œuvre un programme national de mesure, mais les déclinaisons locales ne sont pas au point. Il en va de même en Jordanie : le port commercial d’Aqaba se développe et génère de la pollution. Parallèlement, la ville, qui bénéficie d’un statut d’autonomie particulier, veut continuer à développer son activité touristique et ne peut se permettre de négliger la qualité de l’air. Valence de son côté ne dispose d’aucun outil de mesure. L’Espagne ne possède pas d’administration dédiée, il n’existe aucun modèle efficace. Enfin Marseille est en retard sur la modélisation, mais aussi sur la communication auprès des habitants.

2012 permettra de dresser un état des lieux et de réaliser les campagnes complémentaires pour la cartographie. Dès 2013, les stations de mesure seront construites de sorte que les projets de chaque ville pourront démarrer en 2014.

Gouv’airnance dispose d’un budget de près de 2 M€ pour les trois ans, financé à 90% par la Commission européenne dans le cadre du programme de coopération transfrontalière en Méditerranée de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP). Six partenaires y participent, derrière l’Institut de la Méditerranée : la ville de Marseille et Atmopaca en France, l’Université de Valence et l’Institut de la construction en Espagne, la communauté urbaine Al-Fayhaa au Liban et l’Autorité de la zone économique spéciale d’Aqaba (AZESA), en Jordanie.

English version

 




Lundi 13 Février 2012




Lu 2807 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 12 Février 2013 - 14:37 L'Institut de la Méditerranée, vingt ans après















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook










Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise