Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un premier bilan désastreux pour l'accord UE/Turquie sur les migrants




Les îles grecques sont devenues des camps de migrants dénoncent les ONG (photo : Save the Children)
Les îles grecques sont devenues des camps de migrants dénoncent les ONG (photo : Save the Children)
EUROPE / TURQUIE. Un an jour pour jour après être entré en vigueur, l'accord Union européenne / Turquie risque  d'être remis en question par la Turquie. Ankara accuse l'Union de ne pas lui avoir versé les sommes promises en échange de la surveillance de ses frontières. Sur le terrain, le bilan de la situation est désastreux même si de fait cet accord a stoppé l'afflux des migrants sur les rives européennes.
 
Selon l'Agence Frontex, chargée de la surveillance des frontières extérieures de l’Europe, l’arrivée des migrants en Grèce via la Turquie a ainsi baissé des deux-tiers. C’était bien l'objectif du traité signé. De ce point de vue donc mission accomplie. Mais à quel prix se demandent les ONG qui travaillent sur le terrain ?
 
Santé mentale en danger, automutilations, tentatives de suicide, usage de drogues, prostitutions forcées, dépressions, le rapport que  viennent de publier l’ensemble de ces associations parle d’un désastre. "Parmi les évolutions les plus choquantes et les plus scandaleuses, figure la hausse des tentatives de suicide et des actes d'automutilation qui touchent des enfants  d'à peine neuf ans", souligne l'ONG Save the Children, alors que Médecins sans frontières met l’accent sur l’aggravation de l’état de santé des réfugiés et migrants parqués dans les camps de rétention.

La lenteur des procédures a bloqué 14 000 demandeurs d'asile sur cinq îles grecques qui sont censées ne pas en accueillir plus de 7 000. Seules 800 personnes ont été renvoyées en Turquie en un an et les procédures de relocalisation en Europe peinent. Du coup, cet accord - qui selon le commissaire européen chargé du dossier a évité que des milliers de personnes se noient en mer Égée - a transformé, selon les ONG, les îles de la mer Égée en de véritables prisons à ciel ouvert.


Thomas Iacobi, à ATHÈNES


Lundi 20 Mars 2017



Lu 976 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 14:10 La Libye s'enfonce dans l'horreur

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF