Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un plan d'action pour les minorités persécutées au Moyen-Orient


MOYEN- ORIENT. Organisée à Paris mardi 8 septembre 2015, la conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, prévoit des mesures humanitaires, politiques et judiciaires pour aider les minorités en Syrie et en Irak visées notamment par Daech.



Intervention de François Hollande (photo Elysée)
Intervention de François Hollande (photo Elysée)
MOYEN- ORIENT. La conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, organisée à Paris mardi 8 septembre 2015 sous la co-présidence de François Fabius, ministre français des Affaires étrangères, et Nassar Judeh, vice premier ministre jordanien et ministre des Affaires étrangères et des expatriés, débouche sur un plan d'action en leur faveur. Ces minorités (Yézidis, Chrétiens, Chabaks, Kurdes...) sont visées en tant que telles par Daech et d'autres organisations terroristes, notamment en Irak et en Syrie.

Ouvrant cette réunion, François Hollande, président de la République française, a précisé que "ce qui est en cause au Moyen-Orient, c'est une conception de l'humanité. Est-ce qu'il est possible de vivre ensemble ? est-ce qu'il est possible de faire cesser les atrocités ? C'est la raison pour laquelle nous considérons que cette conférence doit être utile et doit être traduite par des conclusions qui ne seront pas seulement des incantations mais un véritable plan d'action aussi bien sur le plan politique, humanitaire mais aussi judiciaire."

Cette conférence avait été programmée en mars 2015 après une réunion sur la question du Conseil de sécurité des Nations-Unis constituant un groupe de sages. Ses conclusions étaient présentées auprès des cinquante six États et onze organisations régionales et internationales représentés à Paris et traduits dans un plan d'action, baptisé Plan d'action de Paris, constitué de trois volets : humanitaire, judiciaire et politique.

Favoriser le dialogue entre les cultures et le dialogue interreligieux

D'abord aider les populations touchées et favoriser des solutions durables pour les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays, y compris leur retour volontaire et leur réintégration. Cela inclut la protection et l'assistance aux populations touchées, l'aide aux autorités locales et communautés qui accueillent les réfugiés avec des programmes de développement. La communauté internationale entend soutenir les États les plus touchés de la région par ces arrivées massives de réfugiés que sont la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Irak.

Ensuite, lutter contre l'impunité et garantir la justice. La communauté internationale entend documenter les crimes avec l'appui de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et permettre leur incrimination en droit national et la poursuite jusqu'à la Cour pénale internationale pour les plus graves d'entre eux. Des unités spécialisées dans les crimes internationaux verront le jour au sein des juridictions nationales. Des équipes d'enquête conjointes pourront également faciliter la coopération judiciaire. Un programme de renforcement de la sécurité des témoins concernés se trouve aussi évoqué.

Enfin, préserver la diversité et la pluralité au Moyen-Orient. Cela passera par l'amélioration de la sécurité mais aussi la promotion de la pluralité dans les processus politiques. Selon les participants, "au-delà de l’action militaire légitime contre Daech, le règlement de la crise devait être politique et reposer sur une approche inclusive intégrant toutes les composantes de la société, indépendamment des origines ethniques ou religieuses, dans le cadre de l’Etat de droit et du respect des droits de l’Homme qui constituent la pierre angulaire pour protéger et garantir les droits de tous les individus, y compris le droit d’exercer sa liberté de religion ou de conviction, sans discrimination."

Parmi les mesures "politiques" préconisées figurent l’apprentissage de la diversité et de la tolérance dans l’éducation, notamment dans les manuels scolaires ; favoriser le dialogue entre les cultures et le dialogue interreligieux ; favoriser les initiatives et les efforts importants déployés par des institutions et des chefs religieux modérés ; soutenir les efforts visant à mieux intégrer et à donner plus de pouvoir aux jeunes ; développer la coopération administrative et parlementaire pour renforcer l’Etat de droit ; et préserver les registres d’état civil et du cadastre.

Déjà des premiers engagements financiers

La France s'engage à débloquer un fonds d'urgence de 10 M€ sur la période 2015-2016 pour financer le déminage de la ville de Kobané (Syrie), la réhabilitation du camp de Bardarash (Kurdistan iranien) et la rénovation de l'école du camp. L'Agence française de développement (AFD) prévoit une enveloppe de 15 M€ pour aider les communautés réfugiées des pays voisins des régions en guerre comme la Jordanie, le Liban, la Turquie et le Kurdistan irakien.

Le Plan d'action de Paris se veut une feuille de route pour la communauté internationale. Une conférence de suivi sur le sujet se déroulera en 2016 en Espagne. L’Autriche accueillera elle, en juin 2016, une conférence de haut niveau sur le dialogue interreligieux.

Voir le détail du Plan d'action de Paris




Mardi 8 Septembre 2015



Lu 631 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise