Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un peu d'espoir pour le cinquième anniversaire de la guerre en Syrie


Amorce timide de négociations à Genève, départ d'une partie des troupes russes, respect relatif du cessez-le feu, le conflit syrien pourrait connaître un tournant pour le cinquième anniversaire d'une guerre qui a ruiné l'économie du pays. La Syrie est à genoux avec un PIB divisé par 2 en trois ans et plus de la moitié de sa population en exode hors ou à l'intérieur de ses frontières.



Photo du Ministère de la Défense de la Fédération de Russie
Photo du Ministère de la Défense de la Fédération de Russie
SYRIE. Pour le cinquième « anniversaire » du conflit syrien, au lendemain de la réouverture à Genève des négociations de paix pour la Syrie, la Russie vient s'affirmer une nouvelle fois comme un acteur incontournable. Vladimir Poutine a en effet surpris tout le monde en annonçant le 14 au soir le retrait partiel de ses forces militaires de Syrie. Une décision mise en application immédiatement dès le 15 mars au matin avec la préparation des chasseurs pour des vols de longue durée et le chargement des avions de transport en matériel militaire.
 
Pour Vladimir Poutine, « la tâche qui avait été demandée à notre ministère de la Défense et aux forces armées a été globalement accomplie ». La Russie va conserver un site de maintenance de vols et une force de frappe aérienne en Syrie, officiellement pour surveiller le respect de la trêve mise en place le 27 février et relativement respectée depuis.
 
Cette volte-face ne peut pas ne pas peser sur le contenu des négociations. Barchar al-Assad se voit privé d'une cinquantaine d'avions qui ont pilonné ses opposants depuis cinq mois, lui permettant de reconquérir du terrain et de revenir dans le jeu diplomatique. Logiquement, le coup de théâtre des Russes devrait faciliter la mise en place d'une transition politique en Syrie.

Négociations... pour fixer l'ordre du jour

M. Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie. Photo ONU/Jean-Marc Ferré
M. Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie. Photo ONU/Jean-Marc Ferré
Car pour l'instant, les négociations n'ont toujours pas abordé la question de fond : la transition. Le 16 mars, une réunion avec les représentants de l'Etat syrien devrait permettre d'ouvrir les discussions sur la rédaction de l'ordre du jour des négociations, qui d'après la résolution 2254 de l'ONU doit porter sur la formation d'un organe de transition en Syrie dans les six mois et l'organisation d'élections dans les 12 mois suivants.
 
Pour l'opposition, l'organe de transition doit disposer de pouvoirs importants et Barchar al-Assad ne peut en faire partie. À l'inverse, les Russes et le gouvernement syrien estiment que la transition passe par la reconduction de gouvernement en place, élargi à quelques opposants jugés fréquentables.


Le conflit syrien en chiffres

- 5 ans de guerre ;
- 270 000 morts dont 80 000 civils (13 500 enfants) ;
- 450 000 personnes assiégées ;
- 23 millions de Syriens ;
- 12 à 13 millions de réfugiés, dont 4,7 millions hors de Syrie ;
- 2,8 millions de réfugiés en Turquie ;
- 1,5 million de réfugiés au Liban ;
- 600 000 à 1,5 million réfugiés en Jordanie ;
- 250 000 réfugiés en Irak ;
- 250 000 réfugiés en Égypte ;
- 50% des hopitaux, 83% des réseaux électriques, 20% des écoles détruits ;
- Recul du PIB de plus de 50% en trois ans.



Gérard Tur


Mardi 15 Mars 2016



Lu 771 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise