Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un nouveau train va relier la mer Rouge à la Méditerranée


Le "Red-Med" voyagera du port d'Eilat au port d'Ashdod à 300 km/heure, en moins de deux heures. Ce projet gigantesque qui divise la scène politique israélienne pourrait rivaliser avec le canal de Suez.



Beer-Shev’a. (photo CC-wikipedia)
Beer-Shev’a. (photo CC-wikipedia)
ISRAËL. Le train Eilat-Ashdod va faire d’Israël "un véritable pont terrestre entre l’Europe et l’Extrême-Orient”, déclarait, lundi 26 mai 2014, Netivei Yisrael, la Compagnie Nationale des Routes Israélienne responsable du tracé et de l’aménagement de la ligne ferroviaire, lors de la réunion d’une Commission ministérielle chargée d’évaluer les travaux.

Le ministre des Transports Israël Katz souligne "l’importance stratégique nationale de cette nouvelle ligne qui en plus d‘être favorable au tourisme, offre une nouvelle alternative au canal de Suez." Il explique que le train, baptisé "Red-Med" permettra également l'exportation du gaz naturel israélien vers la Chine et l’Inde lorsque les gisements de gaz israéliens Léviathan et Tamar, situés en Méditerranée, entreront en exploitation. Le premier ministre Benjamin Netanyahou ajoute que "C’est la première fois qu’Israël assurera une connexion ouverte entre l'Asie et l'Europe."

Un projet financé par la Chine

Le ministère des Finances israélien semble opposé à ce projet, bien plus couteux que prévu : "La construction de la ligne de train ne s'élèvera pas à 25 milliards de shekels (5 mrds€), comme les études l'avaient annoncé, mais au moins à 50 milliards de de shekels (10 mrds€), sans compter la liaison entre la ligne ferroviaire et le port d’Eilat."

La construction des infrastructures liées au fonctionnement du train (électricité et autres) coûtera quant à elle au moins 100 milliards de shekels (21 mrds€) supplémentaires. La construction de la ligne ferroviaire, sera en grande partie financée par la Chine, grâce à un partenariat public-privé avec Israël.

En octobre 2011, le ministre des Transports Israël Katz a signé un accord de coopération avec le gouvernement chinois pour la construction d'un premier tronçon de 180 kilomètres entre Eilat et le Nahal Tzin dans le Néguev. Ce sont des entreprises d’État chinoises qui construiront la ligne et ses infrastructures.

L'ancien directeur du Mossad, Ephraim Halevy est quant à lui fermement opposé à cette coopération. Dans un rapport écrit début 2014, il explique qu’un partenariat avec la Chine pourrait "détériorer les liens qu’Israël maintient avec Les États-Unis". Il stipule même: "Souvenez vous que la Chine soutient les ennemis les plus radicaux d’Israël (...)", faisant allusion aux relations très étroites entre Pékin et l'Iran.

Un désastre écologique

Le Nahal Tzin dans le Neguev. (photo CC-I. Svobodin)
Le Nahal Tzin dans le Neguev. (photo CC-I. Svobodin)
Le ministère de l'Environnement israélien a lancé un appel en justice, contre la décision ministérielle de mettre en place la ligne Eilat Ashdod. Dans le Néguev, la nouvelle ligne de train traverse 37 kilomètres de réserves naturelles. L'appel a pourtant été définitivement rejeté fin avril 2014 et le cabinet du Premier Ministre a déjà donné son feu vert pour le tracé de la première partie de la ligne, qui ira de Eilat à Beer-Shev’a.

Le projet prévoit aussi l'agrandissement de la baie d'Eilat, 140 millions de mètres cubes de terre sont déplacés, pour agrandir la baie de cinq kilomètres, en direction du nord-est. Le ministère de l'Environnement craint que les récifs de corail ne soient endommagés par les travaux, effectués par l'Israel Ports Development & Assets Company Ltd.

La date de mise en service du train Red-Med est prévue pour 2019.




Jeudi 5 Juin 2014



Lu 17634 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF