Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un front de révolte face au ministre espagnol de l’Éducation




Le divorce est consommé entre le corps enseignant et José Ignacio Wert, ministre de l'Eductation, Culture et Sports (photo : Ministerio de Educación)
Le divorce est consommé entre le corps enseignant et José Ignacio Wert, ministre de l'Eductation, Culture et Sports (photo : Ministerio de Educación)
ESPAGNE. Le ministre espagnol de l’Éducation, José Ignacio Wert, aura attendu pendant une heure devant des rangées de chaises vides préparées dans son cabinet pour accueillir les recteurs d'académies, dans le cadre d'un Conseil des Universités prévu ce 23 mai 2012.

Réunis dans un bâtiment à proximité de leur ministère de tutelle, les représentants académiques ont unanimement choisi de boycotter le rendez-vous à la dernière minute, pour protester contre le « manque de respect » dont José Ignacio Wert aurait fait preuve à leur égard. Car, le ministre avait refusé d'inscrire à l'ordre du jour toute discussion sur le décret gouvernemental instaurant un plan de restriction budgétaire à tous les échelons du système éducatif espagnol.

Cette forme de protestation, unique dans l'histoire de la démocratie espagnole, intervenait au lendemain de la forte mobilisation des manifestations d'enseignants dans tout le pays. Au-delà de la traditionnelle querelle de chiffres (80% de grévistes selon les syndicats, et 20% selon le gouvernement !), il est évident que la mobilisation a été très forte, comme en témoignent les cortèges massifs des manifestants dans les principales villes, à commencer par Madrid et Barcelone.

L'ampleur des manifestations est à la mesure des projets du gouvernement de Mariano Rajoy, qui veut réduire l'investissement public en Éducation de 4,9% à 3,9% du PIB en cinq ans, soit une « cure d'austérité » de 10 mrds €.

Le plan prévoit des réductions de postes d'enseignants dans le primaire et le secondaire, et une augmentation mécanique du nombre d’élèves par classe, selon les politiques des communautés autonomes, avec des seuils maximums de trente élèves par classe en primaire, trente-six au collège et quarante-deux au lycée.

Un allongement du temps de travail des enseignants est également prévu, avec un minimum de 25 heures par semaine de présence en classe en primaire, et 20 heures dans le secondaire. Parallèlement, les remplacements des professeurs absents ne seront pas assurés au cours des deux premières semaines.

Au niveau universitaire, les frais d'inscription aux facultés - qui dépendent également des Communautés Autonomes- devraient augmenter en moyenne de 500 €. Et les conditions d'obtention d'une bourse d'études seront plus restrictives.




Jeudi 24 Mai 2012



Lu 1277 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise