Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un consortium italien va réaliser le coeur du réacteur Iter




Le consortium AMW réalisera le plus grand composant d'Iter (Photo F4E)
Le consortium AMW réalisera le plus grand composant d'Iter (Photo F4E)
FRANCE. L’agence domestique européenne Fusion for Energy (F4F, Barcelone) a signé un contrat pour la fourniture de sept secteurs de la chambre à vide du réacteur de fusion nucléaire expérimental Iter avec AMW, consortium italien regroupant les entreprises Ansaldo Nucleare S.p.A (filiale du groupe Finmeccanica, Gênes), Mangiarotti S.p.A (Udine) et Walter Tosto S.p.A (Chieti, centre-est de l’Italie).

Le contrat, d'une durée de six ans et d'un montant de près de 300 M€, représente le lot le plus important de la contribution Européenne au projet Iter. Il porte sur le plus grand composant du tokamak, coeur du réacteur.

La chambre à vide est située à l'intérieur du réacteur et sa fonction de base est d'abriter la réaction de fusion nucléaire. À l'intérieur de cette chambre de forme toroïdale, les particules de plasma entrent en collision et libèrent de l'énergie sans toucher aucune de ses parois grâce au processus de confinement magnétique.

Cet instrument se compose de neuf secteurs en acier inoxydable aux dimensions XXL : 13 m de hauteur, 6,5 m de largeur et 6,3 m de profondeur.

Chacun pèse environ 500 tonnes et le poids du composant entier, une fois soudé, atteindra un total de 5.000 tonnes, soit l'équivalent du poids de la Tour Eiffel.

Grâce à sa structure à double paroi, cette chambre à vide est conçue pour résister à de très hautes pressions : elle fonctionnera à une température proche de 100°C et à une pression d'eau nominale équivalente à la pression à 110 mètres sous l'eau.


Reproduire l'énergie des étoiles

Les autres éléments de la chambre seront fournis pas les pays partenaires du projet scientifique. Le bouclier boulonné à l'intérieur des parois de la chambre sera livré par l'Inde, les pénétrations à souder seront fabriquées par la Russie et la Corée, et les deux autres secteurs de la chambre à vide seront fournis par la Corée.

Le projet Iter, dont le coût total est évalué à 15 mds€ sur trente ans, vise à construire un grand réacteur de fusion expérimental sur le site de Cadarache (sud-est de la France), afin de produire dans un délai de 30 ans de l'énergie propre et sûre à un stade préindustriel, à partir notamment de l'hydrogène, en reproduisant la fusion qui a lieu dans les étoiles.





Jeudi 28 Octobre 2010



Lu 1450 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise