Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un accord se profile en Grèce




L'éventuel accord doit d'abord être approuvé par la Vouli, le parlement monocaméral grec. (Photo : FD)
L'éventuel accord doit d'abord être approuvé par la Vouli, le parlement monocaméral grec. (Photo : FD)
GRÈCE. À l'issue du sommet extraordinaire sur la Grèce du lundi 22 juin 2015, un accord pourrait être conclu dans les jours à venir entre la Grèce et ses créanciers. Le gouvernement grec a concédé du terrain en taillant dans ses dépenses (le budget des retraites notamment) et en augmentant certains impôts (TVA, impôts sur les sociétés, cotisations sociales des retraités). Au total, ces mesures sont censées rapporter 2,69 mrds € en 2015 et 5,2 mrds en 2016 (2,87 % du PIB).

La Grèce s'aligne ainsi sur les demandes des créanciers avec un montant de surplus primaire (différence entre recettes et dépenses, avant charge de la dette) fixé à 1 % du PIB en 2015 et 2 % en 2016. Le gouvernement a de plus proposé de supprimer dès 2016 des régimes de préretraite et d’imposer des coupes aux retraites les plus élevées. Enfin, même si Athènes maintient la non-augmentation de la TVA sur l’électricité, elle propose d’autres taxes nouvelles, dont une de « solidarité exceptionnelle », c'est-à-dire un impôt sur le revenu à 8 % au-delà de 500 000 € de revenus par an.

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Jean-Claude Juncker, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), François Hollande, président de la République française, et Alexis Tsipras, Premier ministre grec (de gauche à droite).Photo Commission européenne
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Jean-Claude Juncker, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), François Hollande, président de la République française, et Alexis Tsipras, Premier ministre grec (de gauche à droite).Photo Commission européenne
L’accord entre la Grèce, la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) devrait être conclu lors du Conseil européen qui se déroulera jeudi 25 et vendredi 26 juin 2015 à Bruxelles. "Les bases d'un accord sont aujourd'hui réunies, nous sommes dans une phase où il ne faut plus différer la conclusion", souligne le président français François Hollande.

Néanmoins, le premier ministre grec Alexis Tsipras doit encore obtenir le soutien de son Parlement. "Si l'accord n'a pas l'approbation des députés de la majorité gouvernementale, le gouvernement ne peut pas rester", prévient le porte-parole du gouvernement, Gabriel Sakellardi. 


Marie Maheux


Mardi 23 Juin 2015



Lu 628 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise