Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un Parlement de la mer en Languedoc-Roussillon




Le Parlement de la Mer lance son premier appel à candidature (photo Région Languedoc-Roussillon)
Le Parlement de la Mer lance son premier appel à candidature (photo Région Languedoc-Roussillon)
FRANCE. La Région Languedoc-Roussillon a officialisé, jeudi 21 mars 2013, le lancement de son Parlement de la Mer, qui servira à « développer tout le potentiel économique et humain de la Méditerranée en Languedoc-Roussillon », selon les mots du président du Conseil régional, Christian Bourquin.
 
La nouvelle structure doit dorénavant se doter d’un bureau, d’une assemblée, composée de 85 membres désignés sur candidature et organisés en commissions, ainsi que d’un forum, gratuit et ouvert à tous.
 
Pour s’inscrire au forum


Lire aussi

Le Languedoc-Roussillon crée son Parlement de la Mer




Lundi 25 Mars 2013



Lu 677 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise