Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

UPM : premières décisions concrètes


Les ministres de l’industrie de l’UPM réunis à Nice les 5 et 6 novembre ont décidé de consacrer 5M€ au haut débit pour les universitaires et les chercheurs, de créer un label pour faciliter l’obtention de financement aux projets innovants et chargé la BEI d’élaborer un plan de financement d’un plan solaire.



Un panneau photovoltaique
Un panneau photovoltaique
MEDITERRANEE. Après la réunion des grands argentiers de l’Union pour la Méditerranée (UPM), les 3 et 4 novembre dernier à Marseille, les ministres de l’industrie des Etats membres de l’Union européenne et des partenaires méditerranéens (1) se sont réunis les 5 et 6 novembre à Nice, sous la présidence de Luc Chatel, secrétaire d’État à l’Industrie et à la Consommation, et de son homologue égyptien Rachid Mohamed Rachid. Il s'agissait de faire avancer les priorités inscrites dans le cadre du partenariat euroméditerranéen.

Les objectifs fixés ciblent « l'amélioration la compétitivité des pays membres de l’UPM, l'optimisation de la coopération industrielle pour promouvoir l’économie du savoir et le placement du développement industriel durable au cœur de la coopération industrielle de l’UPM ».

Des engagements concrets ont été pris pour compléter le programme « Invest in med » lancé en juillet dernier avec 12 M€ sur trois ans pour accompagner l’investissement dans les pays de l’UPM.

Le programme « Med Connect » d’extension du très haut débit dans les pays du Sud est doté de 5 M€ sur deux ans. Il permettra un accès haut débit à 2000 à 3000 chercheurs et universitaires, dans une quinzaine d’universités et centres de recherches.

BEI

Le label « Med Tech » voit le jour. Il sera décerné par une agence d’expertise indépendante et aidera les projets innovants labellisés à trouver des financements.

Enfin, les ministres demandent à la BEI de faire des propositions d’ici juin pour le financement d’un plan de développement de l’énergie solaire dans la zone euro-méditerranéenne.

Les Ministres ont d’ores et déjà convenu d’une réunion en janvier 2009 au Caire avec les principales institutions financières arabes, européennes, et méditerranéennes pour mettre en place les financements des projets industriels, notamment dans les axes prioritaires définis le 13 juillet dernier à Paris par les chefs d’Etat et de Gouvernement (autoroutes de la mer, dépollution de la Méditerranée, plan solaire méditerranéen…).

(1) Albanie, Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Mauritanie, Syrie, Territoires Palestiniens, Tunisie, Turquie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Monaco, Monténégro et la Libye


Aliette de Broqua


Mercredi 12 Novembre 2008



Lu 1209 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise