Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Trop de chaises vides à Genève




SYRIE. Attendue depuis des mois, elle commence aujourd'hui vendredi 29 janvier 2016. Mais l'ONU n'a pas réussi son pari. La conférence va tout de même se tenir, mais avec des absents majeurs. La Russie, la Turquie, les Occidentaux, l'Iran poussent leurs pions dans un jeu de dupes qui a peu à peu vidé ces négociations de leur raison d'être : réunir à Genève les acteurs du conflit Syrien. Or chaque grande puissance a écarté les groupes qui lui sont le plus hostiles.

Il n'a bien sûr jamais été question de convier Daesh, acteur clé du conflit, mais pour qui le mot négociation ne fait pas partie de son vocabulaire.
 
 Les Kurdes du PYD ont été évincés. La Turquie les considère comme des terroristes alliés au PKK qu'elle combat. Il s'agit pourtant de la principale force qui s'oppose à Daesh.
 
Le Haut comité des négociations (HCN), qui regroupe les forces d'opposition les plus puissantes, a déclaré depuis l'Arabie Saoudite qu'il ne participerait pas aux discussions tant que les populations civiles seraient bombardées et assiégées. A force de bombardements, la Russie semble avoir gagné son pari d'écarter les principaux opposants à Barchar el Assad.
 
C'est donc avec des absents de poids que le processus commence. Les rares présents vont « discuter » dans des salles séparées, chargeant des négociateurs de l'ONU de faire la navette. Avec comme objectif la mise en œuvre de la résolution 2254 de l'ONU qui prévoit la formation d'un gouvernement de transition avant l'été, puis des élections en 2017.
 
La guerre a déjà fait 260 000 morts et des millions de réfugiés.


La rédaction


Vendredi 29 Janvier 2016



Lu 3108 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:06 L'Etat islamique ne règne plus sur Syrte

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise