Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Total investit 200 M€ pour transformer son site de La Mède en bio-raffinerie




La raffinerie Total de La Mède, près de Marseille, va se reconvertir en bio-raffinerie. Photo cuves total ph CC-JBDodane
La raffinerie Total de La Mède, près de Marseille, va se reconvertir en bio-raffinerie. Photo cuves total ph CC-JBDodane
FRANCE. Présenté jeudi 16 avril 2015, le plan pour le raffinage de Total en France prévoit la modernisation de la raffinerie de Donges, près de Saint-Nazaire à l'ouest de l'hexagone, et la transformation de celle de La Mède, près de Marseille.

"Face à la crise que connaît le raffinage européen, il y a trois attitudes possibles. La première, la facilité, c'est de jeter l'éponge. La deuxième, l'immobilisme, c'est de ne rien faire et de disparaître. La troisième, c'est d'innover et de se réinventer pour répondre aux évolutions de la demande" commente Patrick Pouyanné, directeur général de Total (100 000 salariés et 221,7 mrds€ de chiffre d'affaires en 2013).

Ce plan visant à "donner les moyens à chaque site de Total en France de résister aux aléas des marchés pour être durablement profitables" comme l'indique le communiqué publié par le pétrolier, ne concerne pas les trois autres raffineries du groupe. Gonfreville (Haute-Normandie), Grandpuits (Seine-et-Marne) et Feyzin (près de Lyon) ont "démontré en 2013 et 2014 leur résistance face à un environnement économique dégradé et leur capacité à dégager des résultats positifs durables."

Ce n'est donc pas le cas des sites de Donges et de La Mède pour lesquels le groupe a décidé de réagir. La raffinerie provençale va bénéficier d'un investissement de 200 M€. cette enveloppe servira à transformer totalement le site pour créer la première bio-raffinerie française. Elle devrait être la plus grande d'Europe pour la production de biocarburants et arrêtera complètement tout traitement de pétrole brut fin 2016.

Cette bio-raffinerie produira du biodiesel (HVO) à partir du raffinage d'huiles usagées en priorité et d'huiles végétales.

Aucun licenciement prévu mais réduction d'effectif à La Mède

Parallèlement, le site de La Mède développera une plate-forme de logistique et de stockage d'une capacité de 1,3 million de mètres cubes. Elle sera consacrée aux activités de négoce de produits raffinés et à la fourniture des clients de Total. La construction d'une ferme photovoltaïque de technologie SunPower (filiale de Total) est également prévue pour une production de 8 MW assurant 50% des besoins en électricité du site.

Le groupe pétrolier précise qu'aucun licenciement n'interviendra, ni mobilité géographique contrainte pour les salariés non-cadres. Sur les 430 postes actuels du site de La Mède, 250 seront maintenus sur place. La réduction d'effectif s'effectuera progressivement au fil des départs anticipés en retraite, des offres de postes sans mobilité géographique contrainte pour les salariés non-cadres et des mutations de cadres.

À Donges, Total va investir 400 M€ pour moderniser le site et "lui assurer de nouveaux débouchés rentables en Europe grâce à des carburants moins soufrés et conformes aux évolutions des spécifications européennes." Le groupe français va donc construire deux nouvelles unités de raffinage sur le site : une de désulfuration des charges intermédiaires pour produire des carburants moins soufrés, et une de production d'hydrogène, nécessaire au fonctionnement de l'unité de désulfuration. Les contrats de construction seront attribués en 2017 pour une mise en service prévue en 2019.

La raffinerie de Donges bénéficiera également d'un détournement de la voie ferré qui coupe aujourd'hui le site en deux.




Jeudi 16 Avril 2015



Lu 3901 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise