Econostrum
pub
Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile



            partager partager

Siemens entre sur le marché éolien au Maroc




Photo XDR
Photo XDR
MAROC / ALLEMAGNE. Siemens Energy fournira au promoteur Nareva Holding, une filiale de la Société Nationale d'Investissement (SNI) quarante quatre éoliennes de 2,3 MW pour deux parcs que ce dernier compte ouvrir en 2013 à Foum El Oued (Sahara Occidental) et près de Tanger à Haouma.
 
Foum El Oued est situé dans une des régions les plus ventées du Maroc, Siemens y installera vingt deux machines.
 
Ce contrat dont le montant n’est pas communiqué, mais dépasserait les 100 M€, comprend non seulement la livraison des aérogénérateurs mais aussi leur maintenance.
 
Il s’inscrit dans un contexte marocain de montée en puissance des ENR, le pays ayant comme objectif de porter leur part à 20% dans le mix énergétique marocain.

L'Office National de l'Electricité du Maroc a lancé en 2011 un concours visant à augmenter de 850 MW la puissance installée éolienne.


Michel Neumuller


Lundi 6 Février 2012


PLUS D'ACTUALITÉS SUR : Allemagne, ENR, éolienne, Foum El Oued., Haouma, Maroc, MW, Nareva, Siemens, Tanger

Lu 5112 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 8 Juillet 2014 - 18:12 Areva et Gamesa fondent une co-entreprise

Vendredi 4 Juillet 2014 - 11:35 Un premier parc éolien inauguré en Algérie


Commentaires

1.Posté par loudiv le 06/02/2012 20:59
Bonjour,
Pourquoi écrivez-vous dans un premier temps que : Siemens "compte ouvrir en 2013 à Foum El Oued (Sahara Occidental)", pour ensuite écrire que: "Foum El Oued est situé dans une des régions les plus ventées du Maroc". Il faut être plus rigoureux ou alors avoir la franchise de donner sans ambiguïté vos opinions fussent elles en contradiction avec le droit international.
loudiv

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par Michel Neumuller le 07/02/2012 10:15
Bonjour

Aucune opinion à défendre précisément dans ce court article, y compris sur l'appartenance du Sahara Occidental au Maroc ou à lui même, ce qui me semble être le non-dit de cette réaction. C'est le partenaire de Siemens qui ouvrira le parc en question. Par ailleurs tant que le parc n'est pas relié au réseau de transport électrique, le conditionnel s'impose, d'où la mention "compte ouvrir". Vous pouvez tout à fait nous faire part de vos précisions concernant ce que vous appelez des contradictions avec le droit international que vous évoquez, mais elles n'entraient pas dans le propos de ce texte.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par loudiv le 07/02/2012 20:30
Bonjour,
Vous ne répondez pas à ma question.Toujours est il que situer un chef lieu sur un territoire donné pour ensuite le situer sur un autre territoire est erroné.
Si foum el oued est au sahara occidental, ce n'est donc pas une région du Maroc comme vous semblez l'affirmer.
l'ONU considère que le Sahara occidental est un territoire non autonome, sans administration...quant au droit international sur la question, il est accessible a tout un chacun, vous y compris.
Sans la moindre animosité, bon vent...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

4.Posté par jawad le 23/02/2012 18:59
Bonjour !

Comment ça " l'ONU considère que le Sahara occidental est un territoire non autonome, sans administration...quant au droit international sur la question, il est accessible a tout un chacun, vous y compris." ????
Sans administration ?????
Encore en litige selon le droit international, je suis d'accord , et les négociations sur le sujets se poursuivent sous l'égide des NU.
Mais ce même droit international accepte que ces territoires soient sous administration marocaine, ce qui est le cas depuis 37 ans; en tout si vous voulez vous y rendre, c'est tout à fait possible, il vous suffit de présenter votre passeport une fois à l'aéroport à la police et la douane marocaine, pour vous rendre compte illico la présence partout de drapeaux marocains, et de citoyens libres et paisibles qui vont demander service aux agents de l'administration marocaine.
En tout cas bienvenue au Maroc si vous le désirez, à Foum el oued, Elayoun, Smara, Dakhla, Boujdour, Tanger ou Oujda .....

Un Sahraoui berbère marocain.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertTurquie : les risques assumés de l’option kurde
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
L’accélération brutale de la crise au Proche Orient avec l’exportation du conflit syrien en Irak, a deux conséquences pour la Turquie...

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL’économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d’acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d’Algériens.

avis d'expertLa diaspora maghrébine : un potentiel économique à exploiter pour favoriser le développement économique de la région méditerranéenne
 
Amal Chevreau, responsable du pôle Etudes d'Ipemed
La circulation des personnes constitue la quatrième dimension de la mondialisation, aux côtés de celle des marchandises, des flux financiers et de l'information...
 

Autres avis d'experts