Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Sanafir et Tiran resteront égyptiennes




Lîle de Tiran est inhabitée (photo : DR)
Lîle de Tiran est inhabitée (photo : DR)
ÉGYPTE. La Haute cour administrative égyptienne a tranché en appel sur le sort de deux îles de la mer Rouge : Tiran et Sanafir. Le président Abdel Fattah al-Sissi comptait les rétrocéder à l'Arabie Saoudite au prétexte qu'elles n'avaient été que confiés par Ryad au Caire en 1950 pour assurer leur protection.

Déjà désavoué par la population sur le sujet, la décision avait été annulée en juin 2016 par le Conseil d'Etat. Le gouvernement avait fait appel avant de se faire à nouveau retoquer par un tribunal administratif en novembre 2016.

La décision de l'annulation de la rétrocession des îles de Tiran et Sanafir a été confirmée par la Haute cour administrative, lundi 16 janvier 2017.

L'affaire remonte en avril 2016 quand, après l'annonce d'un prêt de 21,5 mrds$ de l'Arabie Saoudite à l'Egypte, le président égyptien indiquait que ces deux îles appartenaient bien à l'Arabie saoudite.

L'île de Tiran (80 km²) est inhabitée car sans aucune ressource d'eau mais jouit, comme sa voisine Sanafir (33 km²) également déserte, d'une situation géopolitique stratégique entre la péninsule du Sinaï et la péninsule arabique.




Lundi 16 Janvier 2017



Lu 912 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA