partager partager

SAREB, nouvelle banque espagnole publique et «toxique»




La SAREB sera sous le contrôle de la Banque d'Espagne, avant de s'ouvrir aux capitaux privés (photo : F. Dubessy)
La SAREB sera sous le contrôle de la Banque d'Espagne, avant de s'ouvrir aux capitaux privés (photo : F. Dubessy)
ESPAGNE. La SAREB s'inscrit dans le paysage bancaire espagnol : c'est sous ce sigle que sera désigné la future « banque toxique » qui assumera l’ensemble des actifs immobiliers bancaires problématiques. D'où son nom : Société de gestion des Actifs liés à la Restructuration Bancaire. Ce qui représente une charge estimée entre 60 et 70 mrds €, selon les dernières estimations d'Antonio Carrasco, directeur général du FROB (Fonds de Restructuration Ordonnée Bancaire), dépendant de la Banque d'Espagne. Car la SAREB sera une entité bancaire contrôlée par l’État.

Le transfert de ces actifs toxiques vers la SAREB est prévu pour décembre 2012. Les banques pourront ainsi se débarrasser de leurs valeurs immobilières, qu'il s'agisse de biens ou de participations financières, d'une valeur supérieure à 100 000 € (cotation au 31/12/11).

Mais, toujours selon les estimations du FROB, l'ensemble des actifs immobiliers toxiques des banques espagnoles atteint 150 mrds €, ce qui suppose une dévalorisation de 50% lors du transfert vers la SAREB. Toutes les banques privées se disent évidemment prêtes à accepter ce prix, compte tenu d'un marché immobilier qui continue de s’effondrer : les ventes de logements ont encre chuté de 9,5% au cours du troisième trimestre 2012 (par rapport à la même période l'an dernier). Elles reviennent ainsi à un niveau qui n'avait pas été atteint depuis 2004. Et aucune amélioration n'est attendue avant plusieurs années...

La conjoncture donne toute la mesure de la difficulté pour assainir la SAREB, même si les représentants de la Banque d'Espagne rappellent l’objectif de cette opération : expurger le marché des valeurs les plus toxiques, puis ouvrir le capital de la nouvelle entité publique pour une privatisation de la SAREB. L'opération prendra du temps ; sans doute pas moins de sept ans.




Vendredi 19 Octobre 2012



Lu 1786 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Alexandra le 22/10/2012 10:54
Que dire de cet article, la situation économique en Espagne semble être de plus en plus fragile! Espérons que le plan de restructuration portera ses fruits jusqu'à cette date limite.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.
Read in your language



Le chiffre du jour

30 secondes

de temps de chargement







Dossier spÉcial










Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA









Notre sélection de livres

+ de livres







Biblionostrum

Téléchargez les rapports rédigés
par les acteurs économiques et institutionnels sur des problématiques méditerranéennes.


Suivez econostrum.info en direct sur Facebook




DonnÉes macro-Économiques

Fiches regroupant des données sur les pays circumméditerranéens.



Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI      AeroportMP
PlanBleu      ProvencePromotion     Femise
Ville de Marseille      EDF
OCEMO          Anima
Euromediterranee  Air France