Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Rome renoue ses relations diplomatiques et économiques avec Tripoli




L'ambassade d'Italie à Tripoli a fermé ses portes pendant deux ans (photo : Ministère italien des Affaires extérieures)
L'ambassade d'Italie à Tripoli a fermé ses portes pendant deux ans (photo : Ministère italien des Affaires extérieures)
ITALIE / LIBYE. Le gouvernement italien rouvre les portes de son ambassade à Tripoli au lendemain de la visite de quelques heures dans la capitale libyenne de Marco Minniti, son ministre de l'Intérieur. 

Comme les autres pays, l'Italie avait fermé cette représentation diplomatique, pour des raisons sécuritaire en février 2015, après l'occupation de la capitale par les miliciens de Fajr Libya.

Le nouvel ambassadeur Guiseppe Perrone, a présenté, mardi 10 janvier 2017, ses lettres de créances au gouvernement libyen. "L'ambassadeur désigné est l'un des meilleurs connaisseurs de la région et des enjeux de la politique méditerranéenne, c'est la raison de notre choix", précise un communiqué du ministère italien des Affaires extérieures et de la Coopération internationale. Le texte indique également que "la réouverture à Tripoli est un signal important d'amitié envers tout le peuple libyen, tout le peuple libyen, et il est un signe fort de confiance dans la stabilisation de ce pays." 

L'Italie prête à aider son ancienne colonie

Au-delà de ses propos purement diplomatiques, les deux pays vont travailler en commun sur le front de l'immigration clandestine (90% des migrants échouant en Italie partent de Libye), le trafic d'êtres humains et la maîtrise des points de migration transitoire à la frontière sud entre la Libye et le Niger. De la présence à Tripoli de Marco Minniti a filtré le projet que Rome fournisse dix bateaux pour aider la marine libyenne à patrouiller au large des côtes libyennes. L'objectif serait de constituer une patrouille commune dans les eaux libyennes.

Le terrain économique sera aussi à défricher après des années de jachère. "Nous voulons améliorer les échanges commerciaux entre nos deux pays, renforcer le lien entre nos entrepreneurs et les Libyens et promouvoir les opportunités d'investissement, notamment dans le besoin crucial de renouvellement des infrastructures de l'industrie extractive, dans le domaine des énergies renouvelables et des hydrocarbures non-conventionnels", poursuit le communiqué du ministère des Affaires extérieures dévoilant par là-même une grande partie de la lettre de mission à son nouvel ambassadeur.

Les liens entre l'Italie et son ancienne colonie (1912 à 1947 avec de 1943 à 1947 une administration de fait par les Alliés) reviennent au goût du jour. Mouammar Khadafi avait renoué avec Rome, peu avant la révolution libyenne qui a conduit à son éviction et à son meurtre après sa capture. Lors de la présidence de Silvio Berlusconi, un accord de coopération, soldant financièrement les trente ans d'occupation, avait été signé en août 2008 avec l'ancien dictateur pour un montant de 5 mrds$ sur vingt-cinq ans converti en investissements. . Les deux hommes avait posé en août 2009 la première pierre d'une autoroute devant relier l'Egypte à la Tunisie. Ses 200 km devaient s'intégrer à l'autoroute transmaghrébine mais ils restent toujours à l'état de projet. L'Italie était alors le premier partenaire commercial de la Libye.




Mardi 10 Janvier 2017



Lu 882 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Arabie saoudite
vs Qatar : Vers l'escalade ou l'apaisement ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA