Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Réduction d’impôt approuvée pour le gazoduc transadriatique




Le gazoduc transadriatique devrait entrer en service en 2020. (photo : TAP)
Le gazoduc transadriatique devrait entrer en service en 2020. (photo : TAP)
EUROPE. Bruxelles autorise la poursuite de la réalisation du projet de gazoduc transadriatique en Grèce, dans les termes fiscaux prévus. La Commission européenne devait valider la conformité de l’accord conclu entre le gouvernement d’Athènes et la société Trans Adriatic Pipeline (TAP) avec les règles en matière d’aides d’Etat. Cet accord accorde à TAP un régime fiscal particulier durant 25 ans après le début de l’exploitation commerciale de la nouvelle infrastructure.

Pour les autorités communautaires, il en va de l’intérêt général. Le gazoduc contribuera « à la réalisation d’objectifs communs » en « diversifiant les voies d’approvisionnement énergétiques européennes » et en « renforçant la concurrence sur le marché gazier ». La Commission est arrivée à la conclusion que le projet ne serait sans doute pas réalisé sans cette aide, compte tenu des « investissements initiaux considérables nécessaires sur plusieurs années avant que les premiers revenus ne puissent être perçus ».

« Ce projet sera entièrement financé par des investissements privés et les seuls revenus qu'il générera dans sa partie grecque seront les droits payés par les clients transportant du gaz au moyen du gazoduc », poursuit-elle.
 

Un autre gazoduc Grèce-Italie

Photo CC-TKalapun
Photo CC-TKalapun
Avec une capacité initiale de 10 milliards de mètres cubes de gaz par an, le gazoduc transadriatique devrait permettre d’acheminer du gaz depuis le gisement de Shah Deniz II en Azerbaïdjan, jusqu'en Europe, à partir de 2020. Il constitue l’un des maillons du corridor gazier du sud de l’Europe.

Le gazoduc reliera la frontière grecque à l'Italie via l'Albanie, en passant sous la mer Adriatique. Le constructeur et exploitant du gazoduc est TAP, une entreprise ad hoc détenue par six énergéticiens : BP (20%), SOCAR (20%), Snam (20%), Fluxys (19%), Enagás (16%) et Axpo (5%).

TAP prévoit d’investir 5,6Mds€ sur cinq ans dans le projet, dont 2,3Mds€ en Grèce. La Banque européenne d’investissement devrait accorder un prêt de 2Mds€ pour la réalisation de ce projet.

ONG contre le projet

27 ONG européennes se sont élevées dans un courrier contre cette décision qui, selon ces associations, va « à l’encontre des engagements de la COP21 », sans atteindre son objectif de diversification car les gaziers russes sont impliqués dans l’exploitation de Shah Deniz comme dans la construction du gazoduc.

L’approvisionnement énergétique européen fait l’objet d’autres projets: le 24 février 2016, Gazprom signait un protocole d’accord avec le grec Depa et l’italien Edison pour la fourniture de gaz russe à la Grèce et l’Italie, en « tirant le meilleur profit des travaux menés par les deux européens dans le cadre du projet IGI Poseidon  ».  L’interconnexion Grèce Italie (IGI) prévoit de relier directement les deux pays, de Thresprotia (Grèce) à Otranto (Italie).




Vendredi 4 Mars 2016



Lu 1223 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise