Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Quelle sera la ville méditerranéenne du futur ?


Pendant trois ans, onze métropoles de la rive nord de la Méditerranée ont réfléchi à un modèle urbain consommant moins d’énergie et rejetant moins de gaz à effet de serre.



Selon le réseau CAT-MED, la densité des villes méditerranéennes est un atout pour le futur (document CAT-MED)
Selon le réseau CAT-MED, la densité des villes méditerranéennes est un atout pour le futur (document CAT-MED)
EUROPE DU SUD. L’urbanisme méditerranéen, modèle pour les villes du futur ? Telle est la conclusion du rapport du réseau CAT-MED, qui réunit, dans le cadre d’un financement du FEDER, onze grandes métropoles méditerranéennes (1).
 
Dense par sa géographie et son histoire (193 habitants par hectare à Barcelone), la ville méditerranéenne mêle à l’échelle du quartier une diversité d’activités et de fonctions. Logements, commerces, bureaux, cabinets médicaux, centres sportifs ou culturels et écoles se côtoient souvent dans un même périmètre.
 
Ses habitants consomment donc moins de place et d’énergie. À Málaga, 42,5 % de la population utilise régulièrement un véhicule privé contre 80 % pour la ville américaine de Denver. Conséquence, chaque habitant de la ville espagnole rejette 3,7 tonnes de CO2 par an contre 22 tonnes dans la capitale du Colorado.

Un modèle menacé par l’étalement urbain

Mais l’urbanisme diffus, avec son habitat éclaté et ses quartiers spécialisés, détruit peu à peu le modèle traditionnel de la ville méditerranéenne. À travers le calcul d’indicateurs communs, les villes partenaires ont mis en évidence les domaines dans lesquels elles doivent s’améliorer.
 
À Aix-en-Provence, la part des habitants se servant de leur voiture monte désormais à plus de 64 %. Statistiquement, un Aixois réside bien plus loin d’une école primaire ou d’un collège qu’un Barcelonais ou un Sévillan.
 
Conformément à la Charte de Málaga de février 2011, CAT-MED préconise en réponse un retour à la compacité des villes et à la complexité des usages à l’intérieur d’un même quartier.
 
Concrètement, le réseau a mis en place, dans chaque ville, des groupes de réflexion autour de projets pilotes baptisés « Green Apple » à l’ambition d’exemplarité en matière de respect des caractéristiques traditionnelles des villes méditerranéennes et d’utilisation de matériaux et de savoir-faire respectueux de l’environnement. Certains de ces quartiers existent déjà comme le secteur du Llevant à Barcelone ou la bande de Voltri à Gênes.
 
À terme, le réseau CAT-MED souhaiterait consolider sa plateforme qui doit faciliter l’échange des bonnes pratiques entre toutes les villes de la Méditerranée, y compris celles du Sud. Les partenaires se réuniront d’ailleurs en ce sens à Málaga le 8 octobre 2012.
 
(1) Le réseau est composé des villes de Málaga, Séville, Valence, Barcelone, Marseille, Rome, Gênes, Turin et Thessalonique ainsi que de la Communauté du Pays d’Aix en France et de la région de l’Attique en Grèce.

Lire le rapport

rapport_modeles_urbains_durables.pdf rapport Modèles urbains durables.pdf  (9.16 Mo)





Vendredi 22 Juin 2012



Lu 2382 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:27 Matteo Renzi démissionne pour de bon cette fois


Commentaires

1.Posté par carlos de SOUSA le 26/06/2012 02:07
Lisbonne et Porto sont des modèles de villes propres
pourquoi les a-t-on oubliées ????

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par Frédéric Dubessy le 27/06/2012 09:50
Peut-être tout simplement parce que ce ne sont pas des villes méditerranéennes !

Cat-Med a choisi de se concentrer uniquement sur onze métropoles méditerranéennes.

Si econostrum.info a choisi d'englober dans sa couverture de l'actualité économique méditerranéenne le Portugal, en raison des liens indéniables de ce pays avec le bassin méditerranéen, il faut bien reconnaître que Lisbonne et Porto ne sauraient revendiquer le statut de métropoles méditerranéennes...

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise