Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Portugal et Espagne unis contre la crise


Le 25e sommet ibérique montre un consensus entre les deux premiers ministres portugais et espagnol. Pour mieux résister à la crise, ils sont bien décidés à se serrer les coudes en développant une coopération sur plusieurs points et notamment les dossiers de l'énergie et du transport.



Portugal et Espagne entendent s'aider contre la crise (photo montage)
Portugal et Espagne entendent s'aider contre la crise (photo montage)

PORTUGAL / ESPAGNE. Réunis à Porto le 9 mai 2012 pour un sommet bilatéral, les deux chefs de gouvernement espagnol et portugais ont parlé d’une même voix concernant l’Europe. Le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho et son homologue espagnol Mariano Rajoy ont rappelé leurs engagements à lutter contre les déficits publics, et à poursuivre le programme d’austérité pour assainir les économies des deux pays de la péninsule. Les deux gouvernements de droite ont donc implicitement rejeté le nouveau paradigme que François Hollande veut proposer pour l’Europe.

Le Portugal qui a obtenu une aide internationale de 78 mrds € comme l’Espagne qui tente d’éviter un programme d’ajustement, maintiennent leurs stratégies de contrôle des dépenses et de la dette externe, avant de pouvoir revenir à la croissance.

Sur le plan de la relance toutefois, les deux chefs de gouvernement ont estimé nécessaire un redéploiement des activités de la Banque Européenne d’investissement  (BEI)  vers les PME et les micros entreprises (plus de 85 % du secteur productif portugais est constitué de petites ou très petites entreprises). La BEI a accordé 61 mrds € de prêts principalement aux pays touchés par la crise en Europe en 2011.

 Le Portugal redoute une aggravation de la crise chez son voisin et principal partenaire économique. L’Espagne est en effet responsable de 31,6 % des importations portugaises et absorbe 24,8 % des exportations du Portugal. Plus de 1 600 entreprises espagnoles qui représentent 82 000 travailleurs opèrent en territoire portugais, principalement dans la banque, les services et les industries textiles et de la chaussure. Le risque aggravé de la récession et son impact sur les consommateurs espagnols seraient un nouveau coup du sort pour les Portugais. Le déficit commercial portugais avec l’Espagne atteint 7, 7 mrds €, soit pratiquement la moitié du déficit total du Portugal.


Des accords en matière d’énergie et de transports.

En ce qui concerne l’énergie, le Portugal et l’Espagne ont décidé de lancer l’ouverture du marché ibérique du gaz à partir de 2013. La première étape sera de supprimer la double taxation sur le transport du gaz entre les deux pays. Le changement de réglementation en la matière aura un impact sur les consommateurs privés ou professionnels. Les deux pays ont également signé un compromis pour la création d’un troisième gazoduc.

Sur le plan des transports, Madrid et Lisbonne se sont mis d’accord pour développer le transport de marchandises par voie ferroviaire, entre les deux pays mais aussi vers la France. Deux lignes vont être privilégiées : Lisbonne-Sines-Caia-Madrid-Irun (raccordement par le sud) et Aveiro-Salamanque-Irun (raccordement par le nord). Les deux couloirs permettront ainsi un désenclavement de la péninsule en raison de sa position géographique par rapport au reste de l’Europe. Le Portugal a annoncé son intention d’entamer des discussions sur ces projets avec la France. Le financement pourrait passer par un redéploiement des fonds européens attribués au projet des lignes TGV portugaises désormais abandonnées, mais qui ont été inscrits au programme structurel transeuropéen des transports.

La date de 2018 un temps évoquée pour ce dossier du transport ferroviaire de marchandise ne figure pas dans le communiqué final du sommet ibérique de Porto.

Après trois ans d’interruption, cet échange fondamental pour les relations bilatérales devrait reprendre sa régularité annuelle. Le premier ministre Portugais Pedro Passos Coelho, et le premier ministre espagnol Mariano Rajoy en ont du moins exprimé la volonté.





Jeudi 10 Mai 2012



Lu 1993 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise