Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Olivier Stirn : "L’UPM doit créer un axe Euro-Afrique"


Conseiller à la Présidence de la république française pour l’Union pour la Méditerranée, cet ancien ministre français reste confiant sur les relations entre les deux rives. Selon lui, l’UPM doit se prolonger jusqu’à l’Afrique noire et tisser des liens grâce à des projets communs avec l’Union du Maghreb Arabe (UMA).



Olivier Stirn veut associer l'ensemble de l'Afrique au processus UPM (photo Frédéric Dubessy)
Olivier Stirn veut associer l'ensemble de l'Afrique au processus UPM (photo Frédéric Dubessy)
FRANCE / MEDITERRANEE.
 
Econostrum.info : Depuis quelques mois, l’Union pour la Méditerranée laisse l’impression d’un projet mort-né ?
 
Olivier Stirn : C’est une mauvaise impression. Dans quelques semaines, l’UPM va mettre en œuvre un certain nombre de projets dans les domaines économique et culturel. De plus, les 43 ministres de l’Environnement européens et méditerranéens se réunissent à Paris le 25 juin 2009 pour parler notamment de solutions contre la dégradation de l’environnement en Méditerranée.

L’ensemble de ces projets avance bien et avec l’unanimité des membres. L’UPM fonctionne donc toujours.
 
Econostrum.info : De l’autre côté de la Méditerranée, on semble pourtant ne pas partager votre optimisme ?
 
Olivier Stirn : Les événements de Gaza ont ralenti le déroulement politique de l’UPM. Avant ces problèmes qui divisent, nous avions décidé d’un siège à Barcelone et d’un secrétariat général en Israël.  Si une solution est trouvée au Proche-Orient, et d’ici un an je pense que l’on aura beaucoup avancé, il est évident que cela boosterait l’ensemble.
 
Mais, tout ceci n’empêche pas tous les autres projets de progresser. Il faut forcer le destin, nous n’avons jamais été aussi prêts d’une solution aujourd’hui. L’ensemble des peuples arabes, y compris la Syrie, souhaitent la paix. Je ne constate pas de freins extérieurs forts. Je crois qu’il faut profiter de ces circonstances pour accélérer les questions. Si l’UPM peut faciliter la solution du Proche-Orient, tant mieux !

D’autres problèmes restent des freins à l’UPM, comme Chypre et les relations Maroc-Algérie. Se rencontrer régulièrement peut faciliter des solutions. 

"Il faut rapprocher l'UPM de l'Afrique"

Econostrum.info : Décider d’un siège pour l’UPM à Barcelone, donc en Europe, n’était peut-être pas le meilleur message à envoyer ?
 
Olivier Stirn : Barcelone a été accepté à l’unanimité ! La France n’était pas hostile à ce que le siège soit de l’autre côté de la Méditerranée, mais les pays du Maghreb n’étaient pas d’accord entre eux et finalement il y a eu un consensus de l’ensemble des pays.
 
Econostrum.info : L’absence de la Libye à l’UPM reste un problème.
 
Olivier Stirn : Kadhafi est hostile à l’UPM car il pense que l’UPM va couper l’Afrique. Mais la Libye veut être présente dans les projets concrets comme le solaire. Kadhafi verra ce que l’on fait et il évoluera. Le jour où elle le souhaitera, la Libye pourra intégrer l’UPM.
 
Econostrum.info : Où en est votre mission ?
 
Olivier Stirn : Le Président de la République (ndlr : française) m’a chargé d’une mission : rapprocher l’UPM de l’Afrique. J’étais voici quelques jours aux obsèques d’Omar Bongo avec Nicolas Sarkozy et j’ai pu discuter avec une quinzaine de chef d’Etat africains.
 
Un certain nombre de pays d’Afrique noire craignait qu’avec l’UPM, les fonds de l’Union européenne n’aillent qu’au bord de la Méditerranée. Pourtant, l’UPM est loin d’être un obstacle, mais au contraire se veut un levier en obligeant tous les pays d’Europe à se réorienter vers le sud au lieu de l’est.

"On ne peut réaliser de grands investissements que rassemblés"

Econostrum.info : Vous pensez donc que l’UPM a vocation à intéresser l’ensemble du continent africain ?
 
Olivier Stirn : Bien sûr ! Je suis chargé de trouver des projets communs aux deux unions : Union pour la Méditerranée et l’UMA, Union du Maghreb Arabe. Un certain nombre de projets de l’UPM, comme par exemple l’énergie solaire, vont être étendus à l’Afrique noire.

Nous veillerons donc à ce que l’UPM se prolonge vers l’UMA.

L’UPM doit créer un axe Euro-Afrique. Les deux continents sont complémentaires. L’Afrique se développe et l’Europe doit être un des moteurs de ce développement aux côtés de tous les autres grands du monde. Le projet UPM entraîne toute l’Europe vers cet axe qui peut être générateur de paix sur ce continent.

L’Euro-Afrique est un objectif à moyen terme pour l’équilibre mondial.
 
Econostrum.info : L’UPM ne suscite pas l’enthousiasme des pays du Maghreb, et déjà vous envisagez une seconde étape vers l’Afrique ?
 
Olivier Stirn : Les projets de l’UPM vont s’étendre tout de suite vers l’Afrique. Pas dans un second temps ! Je vais aller dans chacun de ces pays pour voir les projets communs possibles entre les pays méditerranéens et ceux de l’Afrique noire. Ces projets seront concrets et permettront de tisser des liens.

Dans le monde actuel, on ne peut réaliser de grands investissements que rassemblés. Nous raisonnerons donc de plus en plus avec de grands ensembles et l’UPM doit être l’un de ceux-là.

Egalement au sommaire de notre dossier

 

L’Union pour la Méditerranée va-t-elle sortir de sa voie de garage ?

 

Le Maroc déçu par l'UPM

 

L’UPM ne fait pas recette auprès des Algériens

 

Gilles Pennequin : « Il ne faut pas attendre la paix pour faire des projets »

 

Israël n'est pas près de s'investir dans l'Union pour la Méditerranée

 

Philippe de Fontaine Vive : « Il faut accepter de ne pas passer le niveau politique »



Propos recueillis par Frédéric Dubessy


Mardi 23 Juin 2009



Lu 7640 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise