Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Nouveau gouvernement au Maroc : le Palais prend ses précautions




Abdelilah Benkirane, nouveau chef du gouvernement (photo Christelle Marot)
Abdelilah Benkirane, nouveau chef du gouvernement (photo Christelle Marot)
MAROC. Un mois et demi après la victoire aux élections législatives du Parti Justice et Développement (PJD), Abdelilah Benkirane a annoncé la formation de son gouvernement.

Le PJD s’adjuge douze des trente ministères, parmi lesquels les Affaires étrangères, la Justice, l’Industrie, le commerce et les nouvelles technologies, l'équipement et le transport, l’Enseignement supérieur ou encore la Famille et le développement social, qui échoit à Bassima Haqqaoui, la seule femme de ce gouvernement.

Au terme d’intenses négociations, le portefeuille de l'Économie et des Finances échappe au PJD pour revenir à Nizar Baraka, issu de l’ Istiqlal et gendre de l’ancien Premier ministre Abbas El Fassi, et aujourd’hui membre de la coalition gouvernementale. Un signal à même de rassurer les opérateurs.

Aux Affaires étrangères, Youssef Amrani, rompu aux négociations commerciales avec l’Europe et il y a peu encore secrétaire de l’Union pour la Méditerranée (UpM) à Barcelone, fait son entrée comme ministre délégué.

Au total, l’Istiqlal obtient six ministères dont l’Éducation et celui de l’Énergie, des mines et de l’eau.

Sans surprise, l’Intérieur échappe également aux islamistes du PJD. Le ministère est désormais dirigé par Mohamed Laenser, secrétaire du Mouvement populaire, appuyé par Charki Draïss, ancien directeur de la DGSN.

Outre le Mouvement populaire, la coalition gouvernementale comprend des membres du PPS (Parti du progrès et du socialisme) et des technocrates.

En parallèle, depuis plusieurs semaines, plusieurs nouveaux conseillers ont fait leur entrée au Palais, des hommes de confiance du roi Mohammed VI, rompus aux dossiers sensibles : un « shadow cabinet » que le gouvernement Benkirane ne pourra pas évacuer.




Jeudi 5 Janvier 2012



Lu 7820 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par noureddine harratia le 05/01/2012 14:40
Nos avons beaucoup d’espoir dans votre gouvernement MS abd illah!! Bon courage.


Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par Cindy le 14/01/2012 14:25
Cet article est vraiment bien !!! Merci econostrum

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise