Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Nouveau Hassi Messaoud : 6 milliards de dollars au soleil…


Quatre groupements de maîtres d’œuvre sont en lice pour la construction d’une grande ville pétrolière sur le bassin de Hassi Messaoud, dans le Sahara algérien. Le coût de cette ville nouvelle est estimé à 6 milliards de dollars.



Nouveau Hassi Messaoud : 6 milliards de dollars au soleil…
ALGERIE. Une oasis urbaine au cœur du désert : ainsi se présente le projet de «nouveau Hassi Messaoud », ville nouvelle de 80.000 habitants que l’Etat Algérien veut voir pousser au milieu du sable, à 80 km au nord de l’actuel Hassi Messaoud, berceau de l’industrie pétrolière et gazière algérienne. A l’origine de ce projet pharaonique dont l’investissement est estimé à 6 milliards de dollars, une ambition : mettre fin à la cohabitation à haut risque entre les 60.000 habitants de l'actuelle ville et l’activité industrielle. En deux décennies, cette dernière a vu son espace rogné, voire même phagocyté par le développement anarchique des zones résidentielles et des bidonvilles. Pour mettre un terme à cette imbrication, le gouvernement a donc décidé en septembre 2006 de créer une ville entièrement nouvelle à l’écart des forages d’hydrocarbure. Pour permettre la réalisation de cette « petrocity », un gisement foncier de 4.483 hectares et une enveloppe de 50 milliards de dinars ont été mis à la disposition d’un établissement public (l’établissement public de la ville nouvelle de Hassi Messaoud, EVNH). Après un premier appel d’offres infructueux, l’EVNH a relancé une consultation internationale au printemps 2008 auprès de groupements de maîtres d’œuvre. Le 15 octobre, quatre équipes ont été retenues : les canadiens de la SNC Lavalin International (Canada) et sa filiale Lavalin Maghreb, les américains AECOM et The Louis Berger Group associés aux libanais Dar Al Handasah Consultants, le tandem français regroupant Iosis International et Egis, et enfin, les coréens de la société Korea Land Corporate (KLC).

Quatre groupements en lice

A priori, le marché devrait échoir aux canadiens de la SNC Lavalin, l’offre de ces derniers ayant été jugée supérieure à celle de leurs concurrents à la fois sur les plans technique et financier (leur devis se monte à environ 38 milliards de dinars, inférieur de 10 à 15 % à celui des trois autres groupements). Le choix devrait être officialisé début novembre. Le lauréat sera chargé du pilotage technique du projet (études d’urbanisme, suivi des travaux). Seize mois d’études et près de sept ans de travaux seront alors nécessaires pour donner vie à cette oasis urbain au goût de pétrole. Car l’or noir coulera à flot dans le béton : outre l’État Algérien, les compagnies pétrolières nationales installées dans la région, Sonatrach et Sonelgaz, seront appelées à contribuer au financement de l’opération. Pour que ces dernières ne se sentent pas dépaysées, le nouveau Hassi abritera un « ilôt énergie » où seront installées leurs sièges sociaux, ainsi qu’un pôle universitaire, des centres de recherche et de développement, des lieux de culte et des équipements sportifs. Cet îlot sera chargé de faire battre le cœur de cette megapole de 18.000 logements.





Jeudi 30 Octobre 2008


Plus d'actualités sur : Algérie, énergie, hassi messaoud, lavalin, urbanisme

Lu 2118 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise