Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Mohamed Morsi promet une renaissance économique de l'Egypte


Durant sa campagne électorale, Mohamed Morsi, nouveau président égyptien, affirmait que son programme économique prenait source dans celui de son parti « La Liberté et la justice » et qu'il aspirait à une véritable renaissance du pays. Le FMI devrait l'aider dans ses réformes indispensables.



Les promesses électorales de Mohamed Morsi visent à faire entrer l'Egypte dans l'économie de marché (photo DR)
Les promesses électorales de Mohamed Morsi visent à faire entrer l'Egypte dans l'économie de marché (photo DR)
EGYPTE. Dans ses promesses électorales, Mohamed Morsi a assuré ces concitoyens d’une croissance économique, de l'augmentation de leur pouvoir d'achat et du lancement de nombreux projets pour booster une économie désorganisée et en pleine déliquescence.

[Aujourd'hui chef de l’État,]url:  il envisage une croissance de 7% et souhaite une baisse de l'inflation de 8,8% à 3,5%, dans les quatre prochaines années. Il s'attaquera aussi au taux de chômage pour le porter à 7 % contre 13% actuellement.

Il s’attellera, entre autres, à réduire, chaque année, les dettes intérieures et extérieures de 15%, à équilibrer le déficit de la balance des paiements durant les années 2016 et 2017 et à baisser le déficit budgétaire à moins de 6% du PIB de l'Égypte.

Son programme économique, donne la part du lion au secteur de l’agriculture avec un investissement prévu de 7,4 mrds $, Mohamed Morsi, aborde l’autosuffisance en produits stratégiques notamment, le coton, le sucre et le blé et le soutien des villes industrielles essentiellement orientées vers l’industrie agricole.  Il parle de faire baisser les dettes des petits paysans et met en avant le passage rapide d’une économie de rente vers une économie avec une valeur ajoutée, à travers une centaine de projets nationaux, à hauteur d’un milliard de dollars chacun.

Il opte également pour le soutien des projets des petites et moyennes entreprises qu’il considère comme la base de l’économie égyptienne.

Le FMI prêt à soutenir l’Égypte à hauteur de 3,2 mrds $

Le nouveau chef de l'Etat veut donner la priorité à l'agriculture (photo F.Dubessy)
Le nouveau chef de l'Etat veut donner la priorité à l'agriculture (photo F.Dubessy)
Concernant le secteur privé, le nouveau président recevra l’appui de son gouvernement pour aider au développement du pays et à la création d’emplois. Il est favorable à une économie libre où l’intervention de l’État sera dirigée vers les services vitaux tels que la santé, la sécurité, l’éducation et le relogement.

Mohammed Morsi affirme que les services bancaires islamiques vont constituer un plus, une nouvelle méthode de se comporter avec l’argent, dans le respect des lois islamiques, sans pour autant toucher au système actuel, alors que la mise en place d’une structure pour la « Zakat »  (aumône) contribuera au financement de projets économiques, et de la santé, en faveur des jeunes et pour la protection des pauvres. Le financement islamique sera un véritable apport dans ses projets d’investissements, selon le nouveau président issu des Frères musulmans.

Un jour, après l’annonce de l’élection du nouveau président, l’indice de la bourse d'Égypte a enregistré un grand bond de 7,5% à la fin de séance de lundi 25 juin 2012. Une augmentation non enregistrée depuis neuf ans. Les actions égyptiennes gagnaient 12,5 milliards de livres (1,6 mrds €). Les fluctuations de la bourse égyptienne, liées aux incertitudes et évènements traversés par le pays ont provoqué de grosses pertes durant ces derniers mois. Standard & Poor's n'a cependant pas hésité à [placer la note B de l’Égypte sous surveillance ]url: avec une perspective d'évolution négative.

L’Égypte bénéficiera du soutien du Fonds monétaire international (FMI). Ses responsables annonçaient mardi 26 juin 2012 être "prêts à soutenir l’Égypte... (qui) fait face à des défis économiques immédiats considérables, et en particulier à la nécessité de faire repartir la croissance et de corriger le déséquilibre du budget et celui des comptes extérieurs."
 L'assistance financière à un programme de réformes économiques pourrait atteindre les 3,2 mrds $ (2,5 mrds €).




Mercredi 27 Juin 2012



Lu 1594 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise