Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Mediaco Maroc veut se retirer de la bourse de Casablanca




Le groupe Mediaco, propriétaire de Mediaco Maroc, loue du matériel de manutention et de levage. (photo Mediaco Group)
Le groupe Mediaco, propriétaire de Mediaco Maroc, loue du matériel de manutention et de levage. (photo Mediaco Group)
MAROC. Le groupe Mediaco veut récupérer les 23,34% du capital social de Mediaco Maroc détenus par divers actionnaires pour retirer sa filiale en grande difficulté de la bourse de Casablanca. Lundi 15 septembre 2014, le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) marocain a annoncé le dépôt par Afrique Levage, elle-même filiale du Groupe Mediaco, d’une offre publique de retrait des titres Mediaco Maroc de la bourse de Casablanca. Depuis plusieurs années, le cours de l’action de cette société de location de matériel de manutention s’effondre. Elle est passée de 44,5 € lors de son introduction en bourse en 2006 à 2,5 € aujourd’hui.
 
Les difficultés financières réelles de la compagnie expliquent son cours en bourse. Depuis 2009, Mediaco Maroc accumule un déficit de près de 20,22 M€. La débâcle a été telle que les fonds propres de Mediaco Maroc sont inférieurs depuis plusieurs années à sa capitalisation boursière, chose interdite par un arrêté du ministère des Finances. Selon les commissaires aux comptes, les capitaux propres de la société atteignaient 2,3 M€ fin 2012 contre 3,9 M€ pour son capital social.
 
La situation catastrophique de la société se double d’une bataille judiciaire entre les dirigeants de l’entreprise. Nicolas Mayet, pdg de Medicao Maroc, a été débarqué par l’assemblée générale des actionnaires le 24 juin 2013. Il a été remplacé par Alexandre Vernazza, héritier et pdg du groupe Mediaco en mars 2013. Nicolas Mayet affirme pourtant avoir racheté tous les titres de Mediaco Maroc en 2011 et en être donc propriétaire, mais cette opération n’a jamais été reconnue par le Maroc. Dans un procès ouvert début septembre 2014 au tribunal de première instance de Casablanca, Nicolas Mayet poursuit donc pour escroquerie le cabinet AEC Consulting qu’il avait chargé de conclure le rachat avant le décès de Vernazza père.




Jeudi 18 Septembre 2014



Lu 1362 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise