Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Mats Karlsson : "Le développement de la Méditerranée passe par l'intégration"


Ancien vice président de la Banque mondiale et directeur de son département Maghreb depuis 2007, Mats Karlsson dirige désormais à Marseille le tout nouveau Centre pour l'intégration en Méditerranée. Un outil qui se veut très pragmatique et loin des débats politiques, pour améliorer la convergence au sein de la zone.



Mats Karlsson prend la direction du Centre pour l'intégration en Méditerranée (Photo BC)
Mats Karlsson prend la direction du Centre pour l'intégration en Méditerranée (Photo BC)
MEDITERRANEE. Mats Karlsson vient d’être nommé directeur du Centre de Marseille pour l’intégration en Méditerranée (CMI). Cette nouvelle structure a été créée en octobre 2009 par différents partenaires autour de la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement (BEI) et dispose pour 2010 d’un budget de 19 M$ (14 M€).

Agé de 53 ans, ancien secrétaire d’Etat pour le développement international du gouvernement suédois, Mats Karlsson a été vice président de la Banque mondiale, chargé des relations extérieures, entre 1999 et 2002 avant de diriger les activités de l’organisation mondiale pour le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Liberia et le Sierra Léone. En 2007, il est devenu directeur de son département Maghreb (Algérie, Libye, Malte, Maroc et Tunisie).

En exclusivité pour econostrum.info, il explique le rôle que va jouer le CMI et sa vision de cet espace sud méditerranéen. 

Etre pragmatiques

Econostrum.info : Quelle est l’originalité du Centre de Marseille pour l’intégration en Méditerranée ?

Mats Karlsson : Ce centre est unique pour plusieurs raisons. C’est la première fois que la Banque mondiale et la BEI créent ensemble une structure en partenariat avec les pays du sud et avec une approche multisectorielle. Pour la Banque mondiale c’est aussi la première institution dévouée seulement aux connaissances.

Nous travaillons sur un programme très concret et serons évalués dès l’hiver 2011-2012 pour vérifier que nous avons vraiment atteint nos principaux objectifs. Il s'agit de contribuer à une convergence au sein de la région Méditerranée et d’apporter des réponses opérationnelles.
 
Econostrum.info : Comment faire pour éviter les écueils politiques qui plombent depuis des années les relations méditerranéennes et euroméditerranéennes ?

Mats Karlsson : Nous serons pratiques et pragmatiques, pas politiques. Nous voulons permettre aux personnes qui cherchent des solutions de se rencontrer pour discuter. Il n’est pas question de présenter unilatéralement des réponses mais bien d’aider les responsables politiques et administratifs en offrant aux différents acteurs un espace pour poser les questions et chercher les réponses ensemble. 

Partager des normes communes

Econostrum.info : Vous avez largement contribué à la définition de la nouvelle politique de la Banque mondiale pour le Maroc ou la Tunisie. Quelles sont  les spécificités de cette région du Maghreb en matière de développement économique ?

Mats Karlsson : Après avoir travaillé à Washington au cœur des grands débats sur la mondialisation puis sur la problématique de pays parmi les plus pauvres de la planète, j’ai découvert encore un autre monde au Maghreb.

Pour moi il est clair que le développement pour cette région c’est l’intégration. Cela ne veut pas dire devenir membre de l’Union européenne mais plutôt gérer les intérêts communs avec des définitions et des normes communes, dans un contexte européen et intra-arabe. Les pays de la rive sud de la Méditerranée ont tout à gagner à plus travailler ensemble et avec l'Afrique noire.

L'éducation est un bon exemple. En Tunisie, le chômage des jeunes étudiants est très important. Cela prouve bien que la qualification ce n’est pas simplement un diplôme, mais il faut savoir si telle ou telle formation mène à quelque chose dans l’économie réelle et partager ces définitions et ces normes avec les autres pays de la zone.

Lire aussi : Le CMIM, laboratoire d'idées pour les politiques publiques en Méditerranée
                      Marseille accueillera un centre dédié aux politiques publiques en Méditerranée


Brigitte Challiol


Vendredi 16 Avril 2010



Lu 5202 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise