Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Massileo chauffe l'écoquartier Smartseille avec l'eau de mer





Le projet Smartseille bénéficie de la seconde boucle de thalassothermie marseillaise (photo : F.Dubessy)
Le projet Smartseille bénéficie de la seconde boucle de thalassothermie marseillaise (photo : F.Dubessy)
Produire de la chaleur ou du froid grâce à l'eau de mer. La technologie développée par Optimal Solutions, filiale de Dalkia (groupe EDF), repose sur une boucle d'eau de mer de 2,8 km assurant l'alimentation d'un réseau baptisé Massileo. Elle relie une station de récupération des calories de l'eau - puisée à quatre mètres de profondeur dans le port de Marseille (450 m3 par heure) - à des pompes à chaleur installées au sous-sol des bâtiments de l'écoquartier Smartseille, situé dans le périmètre du quartier d'aménagement marseillais Euroméditerranée.

Cet échangeur thermique permet de tempérer l'eau en fonction des besoins : Il la chauffe pour produire du chauffage ou de l'eau chaude, et la refroidit pour obtenir de la climatisation. Mieux, Massileo effectue le transfert de calories entre bâtiments complémentaires. "La chaleur dégagée lors de la production de climatisation pour les bureaux est récupérée et utilisée pour produire l’eau chaude sanitaire des logements et inversement. Résultat : zéro gaspillage énergétique", commente Arnaud Westrich, président d’Optimal Solutions. Connectés entre eux, les bâtiments s'échangent automatiquement les calories ou les frigories.

Les utilisateurs de l'écoquartier bénéficient donc d'une énergie à 75% locale (les pompes à chaleur fonctionnent avec de l'électricité) et renouvelable. De plus, réchauffer ou rafraîchir des locaux avec l'eau de mer permettrait de réduire de 80% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l'utilisation d'énergies fossiles.

Massileo dessert 58 000 m² de logements

En service depuis début octobre 2017 et inaugurée vendredi 13 octobre 2017, cette boucle d'eau de mer - la seconde de la ville après celle, d'une technologie différente, implantée par Cofely pour alimenter les Docks de la Joliette - dessert 58 000 m² de logements et de bureaux ainsi qu'un hôtel B&B. Pour l'instant ! Car, dotée d'une capacité de production de 21 MW de chaud et de froid, Massileo ne livre que 2,6 MW de chaud et 2,3 MW de froid simultanément à Smartseille. "Nous sommes actuellement en négociations avec beaucoup de projets dans la zone, notamment sur le périmètre d'Euroméditerranée II. Mais rien n'est signé. Notre boucle d'eau mer est dimensionnée pour alimenter 500 000 m² de planchers", précise à econostrum.info Charles-Antoine Raclet, directeur de projets chez Optimal Solutions.

Le projet Massileo a nécessité un investissement d'environ 10 M€ abondé par des subventions de l'Ademe (780 000 €) et du Fonds européen de développement régional (Feder) pour 940 000 €. Le reste est apporté par les concepteurs (Optimal solutions et Dalkia) et la Caisse des Dépôts (via une prise de participation au capital réalisée avec le Programme d'investissements d'avenir - PIA). La subvention de l'Ademe permet une baisse de 15 à 20% du prix final pour l'utilisateur afin d'aligner le prix de la facture énergétique sur celle d'un opérateur classique.


Mardi 17 Octobre 2017




Lu 2336 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 25 Octobre 2017 - 16:35 Une nouvelle centrale photovoltaïque EDF à Fos











RÉflexions

Réflexion

Arabie Saoudite : La « Nuits
des Longs Cimeterres »
se poursuit…


avis d'expert

Roland Lombardi, docteur en Histoire, consultant indépendant en géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l'IREMAM de l'Université Aix Marseille.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA