Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Maroc et Espagne unis sur les marchés internationaux




Mario Rotllant et  Salah-eddine Kadmiri, co-présidents du  conseil économique Maroc-Espagne (photo Francis Matéo)
Mario Rotllant et Salah-eddine Kadmiri, co-présidents du conseil économique Maroc-Espagne (photo Francis Matéo)
ESPAGNE / MAROC. Le « conseil économique Maroc-Espagne » affiche de nouvelles ambitions à Barcelone, dans le cadre de la neuvième semaine méditerranéenne des leaders économiques (MedaWeek 2015) et du douzième Sommet de Développement Nord-Africain, organisés par l'Ascame.

Ce conseil économique créé « par des entrepreneurs au service des entrepreneurs », selon les mots du co-président espagnol Mario Rotllant, doit servir de cadre aux entreprises marocaines et espagnoles pour conquérir ensemble de nouveaux marchés internationaux. « Notre objectif, c'est de répondre d'une seule voix à des appels d'offres en Afrique et en Amérique de Sud, sur des marchés où nous pouvons mutuellement nous aider », confirme Mario Rotllant.
 
Son homologue marocain, Salah-eddine Kadmiri, annonce la mise en place d’un comité exécutif paritaire d'une vingtaine d'entreprises hispano-marocaines pour soutenir les PME désireuses d'investir de l'autre côté du détroit de Gibraltar. « Les échanges doivent fonctionner dans les deux sens », ajoute le co-président marocain.

Plus d’un millier d'entreprises espagnoles travaillent actuellement au Maroc. Les échanges commerciaux entre les deux pays représentaient l'an dernier 10 mrds €.
 
 

Lire aussi notre dossier spécial  MedaWeek2015

Le conseil économique Maroc-Espagne, créé à l'initiative des fédérations patronales (CGEM au Maroc et CEOE en Espagne) a vocation à renforcer ces liens économiques pour susciter des alliances stratégiques en misant sur les forces des deux pays. Car l'influence du Royaume Chérifien s'affirme toujours plus sur le continent africain, à travers le développement de la Banque du Maroc, avec des positions dominantes sur des segments comme les assurances ou le bâtiment. Parallèlement, les sociétés espagnoles profitent des liens culturels et linguistiques dans les pays d'Amérique du Sud. Des activités comme la pêche, les énergies renouvelables ou le tourisme sont également ciblées.
 
Des bureaux seront prochainement inaugurés à Casablanca et Madrid pour passer avec davantage d'efficacité à la phase opérationnelle.  




Jeudi 26 Novembre 2015



Lu 700 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise