Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Malte bénéficie d'un an supplémentaire pour réduire son déficit budgétaire à 3% du PIB




Le Conseil de l'Union européenne révise ses exigences après la crise (photo : Conseil de l'Union européenne)
Le Conseil de l'Union européenne révise ses exigences après la crise (photo : Conseil de l'Union européenne)
EUROPE / MALTE. Réuni à Bruxelles les 15 et 16 février 2010, le Conseil de l'Union européenne, via le Conseil des affaires économiques et financières, a décidé d'octroyer un délai supplémentaire à Malte pour corriger ses déficits publics.

L'échéance pour les porter en dessous de 3% du Produit Intérieur Brut (PIB) prévue avant fin 2010 est reportée à fin 2011.

L'île méditerranéenne devrait achever l'année 2010 avec un déficit public de 3,9% et prévoit  d'assurer un effort fiscal portant sur les trois-quart de son PIB l'année suivante.

Selon le pacte européen de stabilité et de croissance, les pays appartenant à la zone euro ou souhaitant y adhérer doivent gardent des finances publiques saines en maintenant leur déficit budgétaire à moins de 3 % du PIB. Si un pays dépasse ce seuil, ce qui a été fréquent avec la crise financière l'an dernier, les ministres européens des finances émettent des recommandations pour corriger le déficit.

En cas de non respect, les pays s'exposent à des sanctions qui peuvent toucher les crédits consentis par la Banque européenne d'investissement (BEI).




Mardi 16 Février 2010



Lu 2063 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA