Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Levée de boucliers contre le plan de restructuration des chantiers navals Fincantieri


Après deux exercices déficitaires, le leader mondial de la construction des bateaux de croisière, en perte de vitesse, pourrait supprimer plus d’un quart de ses effectifs et fermer des sites. Interpelé pour son manque de soutien au secteur, le gouvernement fixe un rendez-vous aux parties concernées le 3 juin 2011.



Le chantier de Sestri Ponente dans l'agglomération de Gênes est menacé de fermeture (photo CC- OliverZena )
Le chantier de Sestri Ponente dans l'agglomération de Gênes est menacé de fermeture (photo CC- OliverZena )
ITALIE. Fermeture de deux sites sur huit et suppression de 2 551 emplois sur 8 200, le projet présenté aux syndicats par la direction de Fincantieri pour la restructuration du groupe a immédiatement poussé les salariés dans la rue. A Castellammare di Stabia (646 personnes) dans la banlieue de Naples et à Sestri Ponente (760 personnes), dans l’agglomération de Gênes, également touchée par le redimensionnement à la baisse du site de Riva Trigoso, les élus sont montés au créneau pour dénoncer un séisme industriel si les fermetures sont confirmées.
 
Le projet, considéré par le groupe comme une base de discussion, n’est pas encore arrêté et une nouvelle rencontre avec les syndicats a été fixée au 6 juin 2011. Interpelé le gouvernement a convoqué une table ronde pour le 3 juin 2011. Pour le ministre du développement économique, Paolo Romani, aucune fermeture ne sera acceptée si elle n’est pas accompagnée d’un plan de reconversion industrielle.

Faire face à la concurrence asiatique

Sévèrement touchée par la baisse d’activité qui frappe les chantiers navals européens concurrencés par les chantiers asiatiques, Fincantieri, jusqu’ici leader mondial de la construction des bateaux de croisière, a enregistré des pertes en 2009 (64 M€) et en 2010 (124 M€). Pour la direction, la survie du groupe passe par une réduction des effectifs et un redéploiement des activités en faveur de la Vénétie mais au détriment de la Ligurie, pourtant cœur historique de Fincantieri.   

Selon le quotidien ligure, Il Secolo XIX, Fincantieri serait prêt à revenir sur les décisions de fermeture. L’activité à Castellammare di Stabia est garantie pour les deux prochaines années avec la construction de deux bateaux patrouilleurs destinés aux gardes côtes italiens. Quant à Sestri Ponente, un plan de redéploiement du site, qui pourrait évoluer vers la réparation navale, est en passe d’être signé pour un montant de 300 M€ apportés par l’État, les collectivités locales et le port.


Christiane Navas


Jeudi 26 Mai 2011



Lu 5735 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise