Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Les systèmes de santé au Maghreb en transition sanitaire


Le rapport de l'Ipemed (Institut de perspective économique du monde méditerranéen) publié en avril 2012 décrit les systèmes de santé en Algérie, Maroc et Tunisie, depuis leur indépendance. Il met en exergue les potentialités et les sources de coopération, de convergence, voire d'intégration, entre ces trois pays et avec les pays de l'Union européenne.



Rapport Ipemed sur les systèmes de santé au Maghreb
Rapport Ipemed sur les systèmes de santé au Maghreb
MAGHREB. Avec son rapport, sur la santé, publié en avril 2012, l'Ipemed (Institut de Prospective Économique du Monde Mediterranéen) cherche à voir le Maghreb comme une totalité, sans frontière entre les différents pays qui le forment. Les spécialistes analysent chacun des systèmes de santé en relevant les points communs plutôt que les différences. L'institut tente également de favoriser échanges et coopération entre le Maghreb et les pays du nord de la Méditerranée. L'Ipemed dégage des propositions permettant de mettre en place des systèmes de santé ou encore des réformes politiques.

Depuis leurs indépendances, les pays du Maghreb ont connu de fortes transformations dans le secteur de la santé. En quarante ans, la population algérienne a quasiment triplé, passant de 12 millions de personnes en 1966 à 34,7 millions en 2008.

Cette phase reste marquée par la forte baisse du taux brut de mortalité (TBM). Au Maroc il atteint les 5,5% en 2003 contre 20,8% en 1960.

L'offre de soins est plus complète en Tunisie

Parallèlement, la nature des maladies évolue. Les pathologies non transmissibles, dégénératives et traumatologiques deviennent prépondérantes, alors que les maladies transmissibles sont en baisse (-79,7% en Tunisie), ainsi que la mortalité infantile qui connaît une véritable chute.

Si des décalages existent entre les pays, cela tient plus à leurs différentes capacités à répondre aux demandes de santé qu'à leurs choix politiques.

Par exemple, l'offre de soins est plus complète en Tunisie. Le secteur public connaît de graves problèmes de fonctionnement si bien que la population doit recourir au secteur privé. L’Algérie avait mis en place une médecine gratuite, mais le pays a dû, comme ses voisins, se doter d'un système privé rejoignant le modèle français.

Au niveau de la production de médicament, le Maroc reste le pays le plus avancé, alors que l'Algérie ne satisfait ses besoins qu'à hauteur de 40%, ce qui demeure très faible.


Ludivine Tur


Vendredi 6 Juillet 2012



Lu 3439 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise